Programme

CO32-007

Communication Orale

De la conception à l’hôpital à l’application en officine d’entretiens pharmaceutiques autour des traitements post AVC : Résultats d’une étude pilote.

Mlle Sophie KHETTARa, Dr Delphine LALAUa, Dr David THIERRYb, Dr Jacques LUAUTEa, Pr Sophie JACQUIN COURTOISa, Pr Gilles RODEa, Dr Audrey JANOLY DUMENILa

a Hôpital Henry Gabrielle, b Pharmacie Martin Pinel, Pont de Cheruy

Introduction:

Si le traitement de prévention secondaire post AVC est primordial pour éviter un nouvel évènement cardio-vasculaire, l’observance des patients n'est pas optimale [1]. Des démarches de suivi pharmaceutique personnalisé (concept du «Pharmaceutical Care»), collaboratives avec les autres professionnels de santé, ont montré un intérêt pour le patient. Depuis longtemps développées au Canada, ces démarches émergent en Europe [2].

Objectif:

Développer à l’hôpital une démarche d’entretiens pharmaceutiques auprès de patients post AVC, avec transposition du dispositif en officine (lien hôpital-ville).

Matériel et Méthode:

Des entretiens semi-dirigés ont été conduits avec le patient en 2 temps : (a) évaluation des connaissances et compétences d’auto-soins; (b) apport d’une information thérapeutique structurée et adaptée aux besoins. Un questionnaire a été élaboré pour (a), intégrant aux médicaments de prévention secondaire la problématique des génériques et du suivi hygiéno-diététique ; des outils pédagogiques ont été utilisés pour (b): imagiers, boites de médicaments. A l’issue de l’entretien, des fiches d’information et un plan de prise ont été remis au patient. Le dispositif, conçu en services de rééducation neurologique, a ensuite été appliqué en officine chez des patients plus à distance de l'AVC.

Résultats:

Au total, 26 entretiens ont été menés : 20 patients hospitalisés et 6 patients ambulatoires. (a) Les connaissances étaient variables, sans différence notable entre patients hospitalisés et ambulatoires. Certaines notions étaient bien connues comme la date d'instauration des médicaments (respectivement 85 et 83%), le plan de prise journalier (60 et 67%). Par contre, l'indication du traitement (40 et 33%), la conduite à tenir en cas de situations à risque (37 et 33%), d'effets indésirables (11 et 0%), les règles hygiéno-diététiques (45 et 33%) étaient moins connues. (b) Le retour des patients concernant l’entretien a été très largement positif.

Discussion:

Les connaissances des patients sont partielles y compris pour des traitements « anciens ». La conduite de plusieurs entretiens à l'officine a permis de confirmer la faisabilité du dispositif élaboré à l'hôpital. Il faudrait évaluer l'impact d’une telle démarche sur la qualité de la prise en charge médicamenteuse au long cours.

[1]:Sabate E World Health Organization, 2003; [2]:Hohman C-Health Qual Life Outcomes. 2010; 18:59.

Mots clés : AVC, observance, médicaments, soins pharmaceutiques, entretiens patient, connaissances