Programme

CO54-004

Communication Orale

Prédicteurs anatomiques de la récupération de la négligence visuelle après adaptation prismatique

Dr Marine LUNVENa, Dr Michel THIEBAUT DE SCHOTTENa, Dr Clémence BOURLONb, Dr Raffaella MIGLIACCIOa, Dr Karynne MOREAUc, Mme Emilie MONNOTd, Dr Christophe DURETb, Pr Gilles RODEe, Pr Paolo BARTOLOMEOa

a ICM Hôpital de la Pitié Salpétrière Inserm U1127, CNRS UMR 7225, b Clinique Les Trois Soleils, Boissise-Le-Roi, France, c Hôpital Saint Maurice, Saint Maurice, France, d Clinique du Bourget, le Bourget, France, e Hôpital Henry Gabrielle, Saint Genis Laval, France

Objectifs: L’adaptation prismatique (AP) est une méthode de réhabilitation prometteuse pour diminuer la négligence visuelle, mais l’amélioration cognitive n’est pas toujours observée. La négligence chronique est associée à une disconnexion inter-hémisphérique (Lunven et al, 2015). Les études menées chez les patients et en imagerie fonctionnelle suggèrent l’implication d’un réseau cortico-ponto-cérébelleux (CPC) sous-tendant les mécanismes de l’AP. Ce réseau pourrait également compenser la disconnexion inter-hémisphérique en favorisant la communication entre les deux hémisphères (Glickstein et Berlucchi, 2008). Ainsi, nous avons recherché si ce réseau peut permettre l’amélioration de la négligence en permettant la communication entre les deux hémisphères.

Méthode : Nous avons testé 12 patients négligents victimes d’un AVC droit au protocole standard d’AP (Rossetti et al, 1998). Par l’utilisation de l’IRM de diffusion, nous avons étudié la relation entre l’amélioration de la négligence et l’intégrité micro-structurelle de la substance blanche. Les analyses statistiques « voxelwise » de l’anisotropie fractionnelle (AF) ont été réalisées grâce à la TBSS (Smith et al, 2006).

Résultats : Une altération micro-structurelle plus importante dans l’hémisphère gauche a été retrouvée chez les patients non répondants. Une baisse de l’AF au niveau du réseau fronto-ponto-cérébelleux est associée à l’absence de récupération.

Conclusions : L’AP peut améliorer la négligence en permettant la communication entre les deux hémisphères par l’activation du réseau CPC. En particulier, les signaux traités dans le cervelet droit (réalignement spatial) et dans le cortex pariétal postérieur (recalibration stratégique) pourraient converger vers les aires préfrontales gauches, lesquelles reçoivent les informations du réseau fronto-pariétal (faisceau longitudinal supérieur) et du réseau fronto-ponto-cérébelleux.

Bibliographie:

Glickstein, M and Berlucchi, G. 2008. Classical disconnection studies of the corpus callosum. Cortex. 44(8):914-27.

Lunven M, Thiebaut de Schotten M, Duret C, Bourlon C, Migliaccio R, Rode G, Bartolomeo P. 2015. White matter lesional predictors of chronic visual neglect: a longitudinal study. Brain. 138:746-60.Rossetti Y, Rode G, Pisella L, Farné A, Li L, Boisson D, Perenin MT. 1998. Prism adaptation to a rightward optical deviation rehabilitates left hemispatial neglect. Nature. 395:166- 169.

Smith SM, Jenkinson M, Johansen-Berg H, et al. 2006. Tract-based spatial statistics: voxelwise analysis of multi-subject diffusion data. NeuroImage. 31:1487- 1505.

Mots clés : négligence spatiale, adaptation prismatique, imagerie de diffusion