Programme

CO45-008

Communication Orale

Utilisation du Brunet-Lézine adapté pour l’évaluation cognitive et motrice des patients polyhandicapés sévères

Dr Marie-Christine ROUSSEAUa, M. Tanguy LEROYb, Pr Pascal AUQUIERb, Pr Thierry BILLETTE DE VILLEMEURc

a Hôpital San Salvadour, b EA 3279 Santé Publique et Maladies Chroniques, (Aix-Marseille Université), c Hôpital Trousseau (Assistance Publique Hôpitaux de Paris)

Objectifs : Il n’existe pas d’outil validé permettant d’évaluer les capacités cognitivo-motrices des patients PLH, en raison de leur déficience mentale et motrice sévère et de leurs faibles capacités de communication. Ces patients atteignant difficilement le niveau de dévleoppement cognitif et moteur d'un enfant de plus de 2 ans, nous avons émis l'hypothèse que le niveau de leur développement peut être évalué au moyen d'une échelle adaptée du Brunet-Lézine. L’objectif est de documenter la pertinence de l’utilisation du Brunet-Lézine (BL) pour cette évaluation.

Patients : Quarante patients polyhandicapés (21 garçons de 19 filles âgés de 4 à 54 ans) ont été inclus dans deux centres de rééducation français. Ils répondaient aux critères suivants : atteinte cérébrale causale survenue avant 3 ans, déficience mentale profonde, handicap moteur majeur, mobilité réduite (GMFCS II à V), restriction extrême de l'autonomie (MIF < 30). Méthode : La pertinence de l’utilisation du BL a été documentée en observant la manière dont les scores des patients se distribuent sur les différentes dimensions, en vérifiant la structure de l’échelle, en évaluant la convergence des scores à cette échelle avec les autres outils de mesure utilisés (MIF, GMFCS, évaluation clinique de la sociabilité et verbalisation).

Résultats : Les patients PLH tendent à présenter des niveaux de développement faibles sur l’échelle du BL, ses quatre dimensions sont organisées autour de l’activité motrice (posture et coordination) et des interactions sociales (langage et sociabilité). L’analyse de convergence suggère que l’application de cette échelle auprès de patients polyhandicapés est pertinente pour leur évaluation cognitive.

Discussion/conclusion : L’échelle de BL peut permettre d’évaluer et de suivre longitudinalement les compétences du sujet polyhandicapé.

Mots clés : Polyhandicap, évaluation cognitive, évaluation motrice, Brunet-Lézine