Programme

CO37-006

Communication Orale

Baclofène intrathecal, neuro-orthopédie et traumatisés crâniens : à quel moment ?

Dr Flavia Oana COROIANa

a Département MPR, CHU Lapeyronie Montpellier

Les troubles neuro-orthopédiques sont une complication fréquente chez les patients cérébrolésés, avec des conséquences multiples sur l’éveil, le nursing, la douleur et la récupération fonctionnelle.

Le traitement par baclofène intrathécal peut être proposé devant une hypertonie gênante, diffuse, à différents stades d’évolution après traumatisme crânien.

Il peut être instauré en phase précoce, dans les 6 mois post traumatisme, pour le traitement de l’hypertonie et le traitement des crises neurovégétatives. A ce stade, le baclofène intrathécal peut avoir un rôle dans la prévention des troubles neuro-orthopédiques dus à l'hypertonie et aux rétractions musculo-tendineuses.

A distance du traumatisme, le traitement par baclofène intrathécal et la chirurgie orthopédique peuvent être proposés seuls ou en association. Nous allons présenter les éléments cliniques, les examens de bilan complémentaire et les autres facteurs qui vont permettre à l’équipe pluridisciplinaire de fixer les objectifs du traitement et de guider son choix thérapeutique.

Les questions:

A quel moment de l’évolution un traitement par Baclofene intra-thécal et/ou une chirurgie neuro-orthopédique peuvent ils être proposés chez un traumatisé crânien ?

Quelle chronologie en cas d'association thérapeutique : Baclofene intra-thécal avant chirurgie neuro-orthopédique ou chirurgie neuro-orthopédique avant Baclofene intra-thécal ?

Un test au baclofène intrathécal doit-il être envisagé de manière systématique avant toute chirurgie neuro-orthopédique?

Mots clés : cérébrolésion, baclofène intrathecal, chirurgie neuro-orthopédique