Programme

CO53-007

Communication Orale

Corrélations anatomo-cliniques de l’atteinte en mémoire de travail visuo-spatiale avec les lésions en IRM chez des patients traumatisés crâniens graves à long terme.

Dr Clara DEBARLEa, M. Vincent PERLBARGb, Pr Louis PUYBASSETc, Mme Elsa CARONa, Mme Blandine LESIMPLEa, Pr Pascale PRADAT-DIEHLa

a Service de Médecine Physique et de Réadaptation, Hôpitaux Universitaire Pitié-Salpêtrière _ Charles Foix, Paris, b Laboratoire d'Imagerie Biomédicale, UMPC, Bioinformatics and biostatistics platform, IHU-A-ICM, c Service de Réanimation Neurochirurgicale, Hôpitaux Universitaire Pitié-Salpêtrière _ Charles Foix, Paris

Objectif : Décrire les lésions mesurées par la fraction d’anisotropie (FA) en IRM avec Tenseur de Diffusion et l’activité cérébrale de repos mesurée en IRM fonctionnelle en fonction des résultats à l’empan envers visuo-spatial, dans une cohorte de patients évalués 5 ans après un traumatisme crânien(TC) grave.

Méthode : Les patients hospitalisés en réanimation neurochirurgicale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à la suite d’un TC entre 2005 et 2011 ont été inclus. Le devenir global était évalué par la Glasgow Outcome Scale Extended (GOSE). Une évaluation neuropsychologique large était réalisée. Nous présentons les résultats portant sur la mémoire de travail et notamment la note standardisée sur l’âge de l’empan visuo-spatial ordre envers. Les patients ont passé une IRM standard et en Tenseur de Diffusion avec mesure de la fraction d’anisotropie (FA). Une IRM fonctionnelle de repos a été réalisée avec analyse du signal ReHo (Regional Homogeneity).

Résultats : 54 patients ont été inclus à 65 mois en moyenne du TC. L’âge médian lors de l ‘évaluation était 34 ans [19-71]. Le Glasgow Coma Score (GCS) médian était de 8 [3- 15]. Dix-sept patients avaient un score GOSE6. Trente patients avaient une note standard à l’empan visuo-spatial ordre envers inférieure à 7/20, 24 patients avaient une note standard supérieure à 7/20. La baisse de FA chez les patients avec un empan déficitaire (<7) prédominait dans l’hémisphère gauche, dans le bras antérieur de la capsule interne et la capsule externe. Le signal reHo en IRM fonctionnelle de repos chez ces patients était augmenté dans l’hémisphère droit, dans le gyrus temporal supérieur , le gyrus de Heschl, le putamen, le gyrus frontal moyen et le gyrus frontal inférieur triangularis.

Discussion : Malgré le caractère diffus des lésions axonales après un traumatisme crânien, l’atteinte en FA prédomine à gauche chez les patients les plus déficitaires en mémoire de travail. L’importance de ces lésions semble associée à une suractivité de l’hémisphère droit au repos. Ceci ouvre la discussion de l’hypothèse de la levée de l’inhibition hémisphérique controlatérale ou d’une activité compensatoire controlatérale.

Mots clés : traumatisme crânien, Tenseur de diffusion, IRM fonctionnelle de repos, mémoire de travail