Programme

CO18-005

Communication Orale

Plateforme audio/vidéo/données physiologiques configurable de télésoins pour la médecine physique et de réadaptation

M. Pierre LEPAGEa, M. Dominic LÉTOURNEAUa, M. Simon BRIÈREa, M. Mathieu HAMELa, Pr Hélène CORRIVEAUb, Pr Michel TOUSIGNANTb, Pr François MICHAUDa

a Institut interdisciplinaire d’innovation technologique, Université de Sherbrooke, b Centre de recherche sur le vieillissement, Université de Sherbrooke

La télésanté peut se définir comme étant l’usage de technologies de l’information et de la communication (TIC) pour permettre la prestation de soins à distance. Le suivi à distance de signes vitaux est un exemple de télésoins à domicile, mais manque la richesse et la portée des rencontres en personnes lorsque le patient se rend à la clinique ou que le clinicien se rend à la maison pour rencontrer son patient. Afin de réaliser des sessions plus dynamiques et interactives, les visites virtuelles impliquent l’usage de la visioconférence [1], à travers des ordinateurs fixes ou des dispositifs mobiles, sans toutefois nécessairement être suffisants pour répondre aux besoins sous-jacents à la prestation de soins [2].

Objectifs : Afin de fournir la flexibilité dans les types d’interaction qui auraient lieu lors de rencontre face-à-face, nous développons un système de visioconférence multi-points, multi-vues et multi-données (vidéo, audio, dispositifs médicaux), nommé VIGIL, pour la tenue de sessions interactives à distance entre des praticiens (e.g., physiothérapeutes, ergothérapeutes, médecins, infirmières) et des patients à domicile.

Méthodologie : Comme Skype et OmniJoin/Nefsis, VIGIL est un système de visioconférence nuagique qui fonctionne sur des dispositifs mobiles, des ordinateurs portables ou fixes. VIGIL dispose d’interfaces simples et configurables afin de répondre à des besoins spécifiques de télésoins. Par exemple, il peut transmettre les images d’une ou plusieurs caméras, contrôler à distance des caméras pan-tilt-zoom (PTZ), et interfacer un badge de communication et une caméra PTZ mobile.

Résultats : VIGIL est présentement déployé au Techno-centre de Sherbrooke et en cours d’utilisation au Centre de réadaptation de l’Estrie.

Discussion: Technologiquement, il est possible de fournir une multitude de modalités d’interactions pour les télésoins. C’est maintenant plus une question de savoir ce qui est nécessaire pour répondre à ce type de besoins.

[1] Canada Health Infoway (2011), Telehealth Benefits and Adoption - Connecting People and Providers Across Canada, Report May 30th, 121 pages.

[2] Reginatto, B.M.B. (2012), Understanding barriers to wider telehealth adoption in the home environment of older people : An exploratory study in the Irish context, International Journal of Advances in Life Sciences, 4(3-4) :63-76.

Mots clés : Téléréadaptation, télésoins