Programme

CO39-003

Communication Orale

Mise en place d’un dépistage systématique des comorbidités dans les rhumatismes inflammatoires chroniques.

Mlle Amandine TUBERYa, Pr Pierre FESLERb, Dr Guilhem DU CAILARb, Pr Jacques MORELa, Pr Jean BOUSQUETc, Pr Bernard COMBEd, Dr Claire DAIENa

a CHRU Lapeyronie, Service de Rhumatologie, b CHRU Lapeyronie, Service de médecine interne, c INSERM, Montpellier, FRANCE, d Montpellier, Service de Rhumatologie

Contexte : Les rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) engendrent un risque accru d'accidents cardiovasculaires, d’infections, de maladies pulmonaires et d’ostéoporose. L ‘ European League Against Rheumatisms (EULAR) recommande l'évaluation annuelle des risques cardiovasculaires.

Méthodes : Un programme de dépistage des comorbidités a été instauré en hospitalisation de jour de notre département de Rhumatologie et inclut des évaluations 1) du rhumatisme ; 2) cardiovasculaire ; analyses de sang, calcul du score de risque cardio-vasculaire modifié (modified systematic coronary risk evaluation, mSCORE), doppler des vaisseaux du cou et échocardiographie, 3) pulmonaire ; auto-questionnaires et spirometrie; 4) ostéoporotique ; ostéodensitométrie, calcul du FRAX, 5) contrôle du statut vaccinal et des dépistages néoplasiques recommandés.

Résultats : 92 patients ont bénéficié de ce dépistage : 83% (n=76) de Polyarthrite Rhumatoïde, 11% (n=10) de spondyloarthrite, 3% (n=2) de rhumatisme psoriasique et 4% (n=4) d'autres maladies. La durée moyenne du rhumatisme était de 14±9 ans, l'âge moyen était de 59±11 ans et 64% étaient des femmes. Une hypertension artérielle a été diagnostiquée à 8.7% (n=8) des patients; dyslipidémie à 9.8% (n=9); diabète à 6.5% (n=6) des patients. L'échocardiographie a montré des anomalies (valvulaire, hypokinésie) à 9% (n=8) des patients, une sténose supra-aortique significative a été trouvée dans 4.5% (n=4) de la population et des anévrismes aortiques abdominaux à 5.7% (n=5). Parmi 92 patients, 18.4% (n=14) ont été évalués à haut risque d’évènement cardiovasculaire létal avec un mSCORE=5 et 27.5% (n=25) des patients ont été adressés à un cardiologue. Parmi eux, 8 ont bénéficié d’une scintigraphie myocardique, toutes normales. 32.6% (n=30) des patients ont été évalués à risque de broncho-pneumopathie chronique obstructive ou de syndrome d'apnée du sommeil et adressés à un pneumologue. Un traitement anti-ostéoporotique a été prescrit à 12% (n=11) des patients. La mise à jour des vaccinations et des dépistages néoplasiques a été prescrite pour respectivement 52.7% (n=48) et 35.2% (n=32) des patients.

Discussion : Le dépistage des comorbidités apparait justifié avec des anomalies significatives découvertes chez 36.2% des patients. Nous avons recommandé des explorations complémentaires à 50% des patients. La satisfaction du patient et l'impact effectif des mesures proposées ou prescrites est en cours d’évaluation.

Mots clés : Rhumatismes, Polyarthrite Rhumatoïde, Dépistage, Comorbidités, cardiovasculaire