Programme

CO18-004

Communication Orale

Mesurer la fluidité de la filière AVC entre MCO (neurologie) et SSR.

Dr Jean DELATEa, Dr Michel ENJALBERTb, Mme Morgane DI DOMINICOc, Mme Céline AUDEFROYb, Pr Jacques PÉLISSIERc

a Cellule de coordination SSR et HAD. Languedoc-Roussillon. CHU Carémeau, b Cellule de coordination SSR et HAD. Languedoc-Roussillon. CH Perpignan, c Cellule de coordination SSR et HAD. Languedoc-Roussillon. CHU Carémeau Nîmes

Objectif. Analyser la filière active de patients après AVC mutés ou transférés des services MCO (dont l’unité Neuro-Vasculaire) d’un centre hospitalier de territoire (CH) vers un SSR du même territoire en termes de paramètres temporels (délais liés au prescripteur et au receveur) et du type de SSR d’accueil. Comparer ainsi la filière de deux territoires (T1 et T2) comparables.

Méthode. Analyse des données Via-Trajectoire et PMSI concernant les flux d’AVC dans deux territoires de taille (283000 et 233000 habitants respectivement) et de caractères démographiques comparable en utilisant la fonction Observatoire : taux de recours au SSR (TR-SSR), % d’admission SSR / demandes (% A-SSR) , délai d’initialisation de la demande d’accueil /date d’entrée en MCO (DI), délai entre envoi de la demande d’accueil /admission souhaitée (DE-MCO/DAS-SSR), délai entre l’admission souhaitée/admission réelle en SSR (DAS-SSR/A-SSR), délai entrée MCO/admission SSR(DE-MCO/A-SSR) ; type de SSR receveur, neurologique, gériatrique, polyvalent ou autre.

Résultats. Données 01/01 à 31/12/2013. Nombre AVC : T1=837 et T2=991, avec un TR-SSR de 38.82% (T1) et 50.85% (T2)(p<0.05) et %A-SSR de 65%(T1) et 84%(T2) (p<0.05). Délais (j) : DI = 0.2(T1) et 0.3(T2) (NS), DE-MCO/DAS-SSR = 4(T1) et 3.7(T2) (NS), DAS-SSR/A-SSR = 10.8(T1) et 3.2 (T2) (p<0.02), DE-MCO/A-SSR = 24.4(T1) et 13.8 (T2) (p<0.02). Niveau de dépendance comparable. Recours au SSR neurologique de 36%(T1) et 67%(T2) avec possibilité de diffusion des demandes sur 16 établissement dont 1 SSR neurologique (T1) et 21 dont 6 SSR neurologique (T2).

Discussion/Conclusion. Les services MCO (neurologie dont Unité Neuro-Vasculaire) et les établissements SSR de chaque territoire sont également réactifs dans la gestion des demandes. Les délais d’admission en SSR sont plus long pour T1 /T2, et la durée prolongée des séjours dans le MCO du T1/T2 en est la conséquence ; le plus faible recours au SSR en général et au SSR neurologique en particulier de T1/T2 parait lié à la faiblesse de l’offre en lits SSR d’aval et en particulier en SSR neurologique dans le T1/T2. Cela doit conduire à une réflexion sur répartition des moyens SSR entre territoires pour assurer la fluidité des filières.

Mots clés : Filière de soins, Accident Vasculaire Cérébral, Coordination, Soins de Suite et de Réadaptation