Programme

CO11-007

Communication Orale

Résultats cliniques et radiologiques de l’arthroplastie dans l’ostéonécrose aseptique de la tête fémorale : une étude de 88 cas

Dr Hicham EL HYAOUIa, Dr Hakam KHOUMRIa, Dr Haitam ABOUALIa, Pr Abderrahim RAFAOUIa, Pr Abdeljabbar MESSOUDIa, Pr Mohamed RAFAIa, Pr Abdelhak GARCHa, Dr Karima BELHAJb, Dr Aziza NAIT KHCHATb, Dr Naima EL AMRANIb, Pr Fatima LMIDMANIb, Pr Abdellatif EL FATIMIb

a Service de traumatologie-orthopédie, pavillon 32, centre hospitalier universitaire Ibn-Rochd. Casablanca. Maroc, b Service de médecine physique et de réadaptation fonctionnelle. Centre hospitalier universitaire Ibn-Rochd. Casablanca. Maroc

Objectif: Le but de cette étude rétrospective est d’évaluer les résultats cliniques et radiologiques à long terme d’une série continue d’arthroplasties de hanche réalisées pour nécrose aseptique de la tête fémorale et discuter les indications thérapeutiques.

Patients et Méthodes:

La série comportait 88 arthroplasties réalisées entre janvier 1992 et décembre 2008 chez 79 patients âgés en moyenne de 43,5. L'évaluation fonctionnelle était faite selon la cotation de Postel-Merle d'Aubigné (PMA). Le score PMA préopératoire était en moyenne de 8. Selon la classification de Ficat et Arlet, 60 hanches étaient classées stade IV et 28 hanches stade III. Les implants utilisés étaient une prothèse totale de hanche dans 90,9 % des cas ; cimentée dans 55 cas, non cimentés dans 22 cas et hybride dans 3 cas. 8 patients ont bénéficié de la mise en place d’une prothèse intermédiaire.

L'analyse postopératoire et au recul recherchait des complications locales ou générales. L'analyse radiographique recherchait les liserés autour des implants. Enfin, les causes de ré interventions ont été étudiées.

Résultats:

Les résultats fonctionnels et radiologiques ont été établis à 5,1 ans de recul moyen. Le score PMA moyen était de15, 8. Les contrôles radiographiques ont montré que 3,4 % des implants acétabulaires étaient descellés ainsi que 2,27% des tiges. Le taux des ossifications péri articulaires était de 9 %, dont 1,5 % étaient au stade 3 ou 4 de Brooker.

Discussion - Conclusion:

Certaines pathologies (hémopathies, insuffisance rénale) ont bénéficié de progrès thérapeutiques considérables se traduisant à la fois par une augmentation de la durée de vie des patients et par une augmentation de la prévalence des ostéonécroses de la tête fémorale. Les nécroses peuvent également être la conséquence des traitements eux-mêmes (corticothérapie, immunosuppresseurs, allogreffes). Les résultats des prothèses dans cette indication sont démonstratifs en termes de niveau d’activité et de score PMA. Les résultats de cette série permettent de conclure que l’arthroplastie de hanche reste le traitement de choix des stades avancés de nécrose.

Mots clés : Arthroplastie; Ostéonécrose aseptique; Tête fémorale