Programme

CO17-003

Communication Orale

Evaluation de l’intérêt d’i-Préventive, outil numérique de prévention active des troubles musculo-squelettiques dans le cadre du travail sur écran.

Mlle Charlotte LANHERSa, Dr Bruno PEREIRAb, Dr Charlotte MAUBLANTc, Dr Gilles GARDEc, Pr Emmanuel COUDEYREa

a Service de Médecine Physique et de Réadaptation CHU Gabriel Montpied Clermont-Ferrand, b Délégation à la recherche clinique et à l'innovation CHU Gabriel Montpied Clermont-Ferrand, c Service Santé au Travail Entreprise Michelin Clermont-Ferrand

Objectif: Evaluer le bénéfice d'une intervention par un outil informatique comprenant des pauses actives, sous la forme d’un autoprogramme personnalisé d’exercices, sur la gêne fonctionnelle et/ou la douleur, chez des salariés à risque de trouble musculo-squelettique des membres supérieurs et de fatigue visuelle, en rapport avec l’activité professionnelle (1).

Matériels et Méthodes: Etude prospective, monocentrique, randomisée par cluster, comparative à quatre groupes chez des salariés symptomatiques et asymptomatiques. Cette étude de faisabilité s’est déroulée sur deux sites de la manufacture Michelin pendant cinq mois. Le critère de jugement principal correspondait à l’évolution de la gêne fonctionnelle et/ou de la douleur ainsi que de la symptomatologie visuelle après un mois d’utilisation de l’outil informatique. Le suivi a été réalisée à l’aide de l’auto-questionnaire «Nordic modifié» (2).

Résultats: 96 salariés ont été inclus dans le groupe intervention, 79 dans le groupe contrôle. Les localisations les plus douloureuses (EVA ≥2) sont la nuque (40 %), le haut du dos (18,8%), les épaules (15,7%). Concernant la zone anatomique la plus douloureuse, le score du Nordic questionnaire diminue de manière significative à un mois d’utilisation (p=0,038) comparativement au groupe contrôle (p=0.59). Dans le groupe intervention, le nombre de localisation douloureuse et de symptômes en rapport à la fatigue visuelle diminuent à un mois (p=0.02). A un mois, l’adhésion au dispositif est satisfaisante (près de 60% des salariés).

Discussion: Le recours à des pauses actives dans la prise en charge des troubles musculo-squelettiques et de la fatigue visuelle des travailleurs sur écran est efficace à court terme. Cet outil numérique, simple d’utilisation, permet à chaque salarié d’interagir sur les zones de son choix en proposant des exercices personnalisés, facilement réalisables au poste de travail.

1. Protocole d'examen clinique pour le repérage des troubles musculo-squelettiques du membre supérieur. Adaptation française du consensus européen SALTSA. InVs- INRS 2010.

2. Descatha A, et al. Validity of Nordic-style questionnaires in the surveillance of upper-limb work-related musculoskeletal disorders. Scand J Work Environ Health. 2007;33(1):58-65.

Mots clés : troubles musculo-squelettiques, fatigue visuelle, travailleurs sur écran, exercises d'étirement, pause active, outil informatique