Programme

P071

Communication Affichée

Évaluation anthropométrique et nutritionnelle des enfants polyhandicapés : À propos d'une population Tunisienne.

Dr Soumaya BOUDOKHANEa, Dr Khalil BEN JEDDOUa, Dr Houda MIGAOUa, Dr Sana SALAHa, Dr Anis JELLADa, Dr Zohra BEN SALAH FRIHa

a CHU Fattouma Bourguiba de Monastir-Université de Monastir

Objectif :

Nous proposons par ce travail, d’évaluer l’état nutritionnel des enfants polyhandicapés, d'estimer la prévalence et les difficultés nutritionnelles et de chercher les facteurs prédictifs et les signes d’alarme de la dénutrition dans cette population.

Patients et méthodes :

Les paramètres nutritionnels évalués étaient : clinique (poids, mesure de la longueur du tibia, périmètre brachial, pli cutané, etc…) et biologiques (ferritinémie, albuminémie, protidémie, bilan lipidique et dosage de la 25 (OH) D3). Des informations concernant le déroulement du repas ont été également recueillies (temps du repas, texture, fausse route, hypersalivation, vomissement, etc).

Résultats:

Nous avons analysé 46 enfants âgés en moyenne de 6,8 ans. Seize enfants étaient épileptiques et 34 enfants avaient des anomalies secondaires à l’examen. Un dysfonctionnement oro-mandibulaire était noté dans 70% des cas (dyspraxie bucco-faciale et contracture oro-mandibulaire). Une constipation était notée dans 65% des cas, l’hypersalivation était présente dans 65% des cas et les fausses routes dans 78% des cas. Le repas était donné dans la majorité des cas par la mère et durait en moyenne 40 minutes. Dans la majorité des cas, les mères décrivaient ce moment, comme un moment stressant et fatiguant. La valeur moyenne du pli cutané était de 7,6mm et du périmètre brachial de 15 cm. La férritinémie était basse chez 42 enfants et une carence en vitamine D était trouvée dans 43,4% des cas. Les paramètres antropométriques et biologiques étaient plus altérés dans la population avec comorbidités sévères et avec des problèmes gastro-intestinaux.

Discussion:

Cette étude montre la fréquence élevée des problèmes d’alimentation chez les enfants polyhandicapés ainsi que l’altération importantes des paramètres anthropométriques et biologiques. Le dépistage et le traitement des problèmes nutritionnels dans cette population d’enfants doit s’intégrer dans la prise en charge globale.