Programme

CO52-007

Communication Orale

Index de résistance à la fatigue: que garder?

M. Julien PAULUSa, Pr Laurent BOSQUETb, Pr Bénédicte FORTHOMMEa, Pr Vincent GRÉMEAUXc, Pr Jean-Louis CROISIERa

a Université de Liège - Département des Sciences de la Motricité & de Kinésithérapie et Réadaptation, b Université de Poitiers - Faculté des sciences du sport, c Centre Hospitalier Universitaire de Dijon - Soins de Suite et Rééducation

Objectif

Les tests isocinétiques contribuent régulièrement à l'évaluation de la performance musculaire. Néanmoins, pour évaluer un athlète sollicitant particulièrement la filière anaérobie lactique ou dans des contextes pathologiques spécifiques, les tests de fatigabilité pourraient s'avérer complémentaires aux épreuves courtes de force.

Bien que la reproductibilité du protocole ait été démontrée par Bosquet et al. (2010), qu'en est-il de celle des paramètres mesurés et des divers "index de fatigue" proposés directement par les dynamomètres et utilisés en clinique et dans la littérature?

Matériel & méthode

Dix-sept sujets, modérément actifs, ont réalisé trente extensions-flexions maximales du genou à trois occasions, avec sept à dix jours de repos entre chaque session. Le moment de force maximum (MFM) et le travail maximal (Wmax) de chaque répétition ont été enregistrés pour compiler onze paramètres mesurés et construire quarante-quatre index.

La reproductibilité de chaque paramètre et index a été évaluée via leur ICC (2,1), SEM et MD respectifs.

Résultats

Les valeurs d'ICC des paramètres mesurés pour les extenseurs du genou sont quasi-systématiquement supérieures à 0.8 tandis que celles pour les fléchisseurs oscillent entre 0.7 et 0.8. Les valeurs d'ICC pour les "index de fatigue" construits sont inférieures à 0.7 et 0.5 respectivement pour les extenseurs et fléchisseurs.

Aucune différence notable n'est observée entre la reproductibilité du MFM et celle du Wmax (que ce soit pour les extenseurs ou les fléchisseurs ou pour les paramètres mesurés et les "index de fatigue").

Discussion

Au vu des valeurs obtenues sur notre population, il apparait qu'aucun index ou quotient calculé (quotient des x dernières répétitions par les x premières ou du cumul des répétitions par la meilleure,…) ne semble suffisamment reproductible pour une utilisation clinique ou scientifique!

Seuls les paramètres mesurés tels que la meilleure répétition, le cumul total ou partiel présentent une reproductibilité qui peut être qualifiée de (très) haute voire excellente et sont donc utilisables en clinique ou en recherche.

Références

Bosquet, L., Maquet, D., Forthomme, B., Nowak, N., Lehance, C., & Croisier, J. L. (2010). Effect of the lengthening of the protocol on the reliability of muscle fatigue indicators. Int J Sports Med, 31(2), 82-88.

Mots clés : isocinétisme; fatigabilité musculaire; index de fatigue; paramètre mesuré; reproductibilité