Programme

P060

Communication Affichée

Agénésie complète des muscles de la jambe d’origine indéterminée: particularité de prise en charge en Médecine Physique (à propos d’un cas)

Dr Soumaya BOUDOKHANEa, Dr Amine KALIIa, Dr Houda MIGAOUa, Dr Sana SALAHa, Dr Anis JELLADa, Dr Anis JELLADa, Dr Zohra BEN SALAH FRIHa

a CHU Fattouma Bourguiba de Monastir-Université de Monastir

Introduction :

La restauration de la fonction musculaire et de l’état orthopédique est cruciale dans le traitement des déformations des pieds du nourrisson notamment les pieds bot varus équin. Certaines étapes ne peuvent pas être obtenues en cas de paralysie des muscles du pied.

Observation :

C’est le cas d’un nourrisson qui nous a été adressé à J16 de vie pour prise en charge d’une déformation du pied droit. À l’examen, nous avons constaté un pied varus équin avec une fente des muscles de la loge postérieure de la jambe, le reste de l’examen était sans particularité. L’échographie avait conclue à une agénésie du triceps sural et des muscles de la loge antérieure et l’EMG réalisé à 4 mois a montré une dénervation sensitivomotrice par atteinte des nerfs SPI et SPE droits, plus avérée pour le SPE. Nous avons traité cette déformation selon la méthode de Ponseti, suivie d’un programme de rééducation spécifique (mobilisation + rééducation active). Un appareillage de posture (Attelle de dérotation) a été porté initialement jour et nuit puis que la nuit. Le résultat orthopédique était satisfaisant avec un pied souple. La marche a été acquise à l’âge de 14 mois en steppage et rotation interne de l’axe jambier qui a été stabilisé par une orthèse de marche. Une attelle de posture nocturne anti-équin a été également prescrite. Les contrôle échographiques réalisé mensuellement avaient montré une amélioration progressive de l’amyotrophie des différentes loges musculaires, mais sans récupération sur le plan motricité.

Discussion :

La particularité de notre cas clinique consiste en une agénésie complète des muscles de la loge antérieure et postérieure du pied sur une agénésie également nerveuse (SPE et SPI). Nous avons toute de même tenté de traiter par la méthode Ponseti suivie d’une rééducation active et le résultat orthopédique et fonctionnel était satisfaisant. Les cas rapporté dans la littérature de pied bot paralytique ont été traité par transfert tendineux, et dans notre cas cette indication était délicate.