Programme

P047

Communication Affichée

Les anomalies orthopédiques des hanches chez les enfants atteints d’une infirmité motrice cérébrale (IMC)

Dr Aymen HAJ SALAHa, Dr Mariem REKIKa, Dr Mouna SGHIRa, Dr Sonia JEMNIb, Dr Wafa SAIDa, Dr Wassia KESSOMTINIa

a CHU Tahar Sfar-Mahdia, b CHU Sahloul

Introduction :

L’IMC est une conséquence d’une lésion cérébrale non évolutive. Les anomalies orthopédiques des hanches chez l'enfant IMC sont la conséquence directe de l'atteinte neurologique chez l’enfant en croissance.

Objectifs :

Déterminer les anomalies de hanches de l’enfant IMC et les modalités de traitement orthopédique et préventif à travers une revue de la littérature et notre expérience à l’unité de Rééducation.

Méthodes et résultats :

Etude prospective durant les trois dernières années portant sur les enfants IMC adressés à l’unité de MPRF. L’évaluation se basait sur l’examen clinique (examen neurologique détaillé, un bilan articulaire complet), l’analyse de la marche, le bilan fonctionnel et l’analyse radiographique (radiographie du rachis de face et de profil et de bassin de face avec et sans abduction maximale). Un protocole de rééducation était réalisé et adapté en fonction de l’évaluation clinique. 30 enfants IMC recrutaient d’âge moyen de 4ans 6mois. 60% étaient tétraplégiques, 35% étaient paraplégiques. Les anomalies orthopédiques des hanches retrouvées étaient le flessum dans 8O% des cas, adductum dans 66% des cas, subluxation dans 43% des cas, luxation dans 2 cas et une dysplasie bien centré dans 62% des cas. Déformations rachidiennes associées dans 60 % des cas. Tous nos enfants avaient bénéficié de rééducation et d’appareillage adapté. Les luxations étaient envoyées au chirurgien 1.

Discussion :

Les attitudes vicieuses sont la conséquence du déséquilibre musculaire induit par le désordre neurologique. L'effondrement postural en charge et le mauvais positionnement ajoutent leurs effets déformants. Les déformations les plus retrouvées sont le flessum, attitude en adduction, en rotation interne, subluxation et la luxation. La rééducation permet de lutter contre le déséquilibre musculaire, les mauvaises postures et l'effondrement en charge.

Conclusion :

Chez l’enfant IMC, les déformations des hanches sont des préoccupations importantes pour le clinicien. La rééducation tient une place de choix dans leur prévention et prise en charge.

Bibliographie :

1-Valencia, F. G. (2010). "Management of Hip Deformities in Cerebral Palsy." Orthopedic Clinics of North America 41(4): 549-559

Mots clés : IMC-hanches-anomalies orthopédiques