Programme

CO31-006

Communication Orale

Evaluation d’un système d’assistance à la conduite de fauteuil roulant électrique

Mme Marie BABELa, M. François PASTEAUa, M. Bastien FRAUDETb, Mme Sophie ACHILLEc, Mme Amelie COLINc, Dr Benoit NICOLASd, Dr Aurelie DURUFLEd, M. Luc LE PAPEe, Dr Philippe GALLIENd

a INSA Rennes, b Pole Saint Hélier, c Reseau BreizhPc, d Pole St Helier, e Société Ergovie

Objectif : L’utilisation d’un fauteuil roulant électrique est, pour nombre de personnes en situation de handicap, le seul mode de déplacement autonome leur donnant la possibilité d’une liberté de déplacement en extérieur ou en intérieur. La maîtrise de ce type d’aide technique peut être rendue difficile du fait d´un handicap sensoriel, notamment visuel, ou de troubles de la commande du membre supérieur. L’objectif de cette étude est d’évaluer un système électronique embarqué d’assistance à la conduite mis au point par l’INSA. Ce système permet de détecter les obstacles puis de corriger vitesse et trajectoire pour éviter les collisions et améliorer la
qualité de la trajectoire

Méthodologie

Nous avons demandé aux patients de valider la fiabilité et l’efficience de ce système d’assistance sur un circuit écologique ainsi que sur un circuit en laboratoire. Ont été étudiés la vitesse de réalisation, le nombre de collisions, le taux de correction de trajectoire, la satisfaction par rapport à la conduite. Deux évaluations ont été réalisées, à chaque fois dans un ordre aléatoire avec et sans le système, sur un fauteuil identique. Cette étude a reçu l’avis favorable du comité d’éthique du CHU de Rennes.

Résultats

25 usagers, tous utilisateurs habituels de fauteuil roulant électrique, ont participé à l’évaluation. Aucune différence significative n’a été relevée au niveau du nombre de collisions, le taux d’assistance durant l’utilisation était de 50 %, malgré cela les usagers n’ont pas noté de différence en terme de conduite notamment sur l’échelle QUEST2-ESAT

Discussion-conclusion

Cette étude a permis de valider la fiabilité du système et son absence d’impact sur la conduite d’utilisateurs habituels, malgré l’activation fréquente du système. L’impact sur le nombre de collisions lors du circuit en laboratoire est faible mais s’explique par le fait que nous étions en présence d’utilisateurs confirmés, avec une maitrise totale de la conduite ; Cette première étape était incontournable, et permet d’envisager l’utilisation pour des patients en situation d’échec vis-à-vis du fauteuil roulant électrique. Ceci fera l’objet d’études complémentaires.

Mots clés : fauteuil roulant electrique, robotique, assistance à la conduite