Programme

CO05-001

Communication Orale

Prévention et handicap moteur: enquête auprès de 145 utilisateurs de fauteuil roulant

Dr Marlène GENELLEa, Pr Djamel BENSMAILb, Pr Alain EDDIc, Pr Philippe THOUMIEd, Pr Alain YELNIKe

a Médecin généraliste, b Service de MPR, Hôpital R.Poincaré (AP-HP), 92380 Garches, France, c Département de Médecine Générale, Faculté Paris 7, France, d Service de MPR, Hôpital Rothschild, 75012 Paris, France, e Service de MPR, GH St.Louis-Lariboisière-F.Widal, 200 rue du Fbg St Denis, 75010 Paris, France

Introduction: Evaluer la qualité de la prévention chez des personnes présentant un handicap moteur sévère.

Méthodes: Etude descriptive réalisée par questionnaire auprès d’adultes âgés de 18 à 74 ans, utilisateurs de fauteuil roulant. Enquête menée entre juin 2013 et juin 2014, sur différents sites franciliens (SAMSAH, hôpitaux, MAS, Salon Autonomic).

Résultats: 145 personnes ont été incluses. Si la prévention cardiovasculaire (dépistages de l’hypertension, du tabagisme actif et de la dyslipidémie) semble satisfaisante, il n’en va pas de même pour d’autres axes de prévention (vaccinations, suivi gynécologique, dépistages des cancers). Seulement 53% des personnes interrogées pensaient être à jour de leurs vaccinations, 29% pensaient ne pas l’être et 18% ne savaient pas. Parmi les 57 femmes, seulement 26% avaient bénéficié d’un examen gynécologique de moins d’un an. Sur les 34 femmes âgées de 50 à 74 ans, 64,7% avaient eu une mammographie dans les 2 ans précédents et sur les 26 femmes concernées par le dépistage du cancer du col, 57,7% avaient réalisé un frottis depuis moins de 3 ans. Concernant le dépistage du cancer colorectal, parmi les sujets de 50 à 74 ans sans antécédent de coloscopie, seuls 9 sur 47 (soit 19%) avaient réalisé un test Hémoccult depuis moins de 2 ans.

Discussion: Nos résultats concernant les vaccinations sont moins bons que ceux observés dans l’enquête Baromètre Santé 20101 en population générale: dans notre étude, les vaccinations apparaissent moins souvent à jour et plus souvent méconnues. Nos taux de participation déclarés aux dépistages des cancers sont inférieurs à ceux observés dans le Baromètre Cancer 20102 où ils atteignaient 87,5% pour la mammographie, 81,4% pour le frottis et 44,5% pour le test de dépistage du cancer colorectal. La prévention doit être améliorée auprès des personnes handicapées, notamment en organisant des rendez-vous consacrés à la prévention et en améliorant l’accessibilité des lieux de soins.

Bibliographie:

1Gautier A., Jestin C., Beck F., Vaccination : baisse de l’adhésion de la population et rôle clé des professionnels de santé, La Santé en action, 2013, n°423, 50-53.

2Beck F. et Gautier A. dir. Baromètre cancer 2010. Saint-Denis: INPES, coll. Baromètres santé, 2012.

Mots clés : handicap moteur, prévention