Programme

P001

Communication Affichée

Mesure de l'observance par actimétrie de l'efficacité de la thérapie par contrainte induite

Mlle Amandine COLLINa, M. Michel GRIMEEa, Dr Pierre-Yves LIBOISa

a GHDC Grand hôpital de Charleroi

Objectif: Evaluer l'intérêt du dispositif de type actimétrie (Actisleep®) pour le contrôle de l’observance réelle par le patient de la thérapie par contrainte induite du membre supérieur parétique(CIMT),chez l'adulte et chez l'enfant.

Méthode : Dans un premier temps, nous avons évalué à l’aide de l’actimétre les potentiels moteurs initiaux, tant sur membre sain que sur membre lésé et ce, préalablement à la CIMT. Cette phase de prétest définit donc l’asymétrie temporelle d’activité côté lésé versus côté sain.

Par la suite, les patients sont une nouvelle fois évalués sur une période de deux semaines, en cours de CIMT. La diminution d’activité du membre contraint fait l’objet d’une analyse approfondie qui permet d’évaluer l’implication et la motivation du patient concerné. Pour des raisons évidentes, tout sujet dont l’observance se révèle insatisfaisante se voit exclu de l’étude.

Au cours de l’ultime et dernière phase, autrement dit à l’issue de quatre semaines de CIMT, nous maintenons en place les actimètres durant une semaine supplémentaire afin d’observer l’efficacité du traitement, une fois ce dernier terminé. Nous sommes ainsi à même de quantifier le nouvel équilibre de la bimanualité.

Résultats :Dans le cadre de cette étude, nous avons recruté sept patients. Six d’entre eux ont fait preuve d’une observance variant de 20 à 60%. Le dernier patient, quant à lui, a été exclu pour non-respect du protocole. Les six sujets probants ont montré un niveau d’activation quantitativement meilleur du côté lésé.

Conclusions :Cette étude préliminaire démontre que les actimètres permettent non seulement de vérifier l’observance des patients à la CIMT mais également de quantifier l’efficacité du traitement après son arrêt.

Mots clés : hémiplégie thérapie contrainte induite actimétrie