Programme

P004

Communication Affichée

Accident vasculaire cérébral et prise d’anabolisants

Dr Chahinez LOUAZANIa, Dr Lylia Louiza MAOUCHEa, Dr Selim ARBAOUIa, Dr Hania MECHERIa, Dr Faouzi HASSANIa, Dr Zouhir BOUKARAa, Pr A.C. NOUARa

a CHU de Blida, Service de Médecine Physique et de Réadaptation

INTRODUCTION

Les effets secondaires des anabolisants sont multiples, ils peuvent être précoces : mort subite, ou tardifs: coronaropathies survenant même à l’arrêt de la prise.

Nous rapportons le cas d’un jeune sportif de loisirs (culturisme) de 35 ans, sans antécédent pathologique particulier sous anabolisants stéroïdes (dopage) 1cp/j d’oxymetholone et de méthandrosténolone pendant 40 jours précèdent son AVC.

OBSERVATION:

La symptomatologie clinique a débuté par l’installation brutale au réveil d’une impotence fonctionnelle de l’hémicorps gauche ayant récupéré en 30mn suivie d’une hémiplégie gauche totale avec paralysie faciale centrale homolatérale et troubles de la déglutition.

Une TDM faite le soir même a objectivé une hypodensité du territoire de l’artère sylvienne droite qui a subit une transformation hémorragique dans les 48h (TDM de contrôle)

Admis en MPR à J30 post AVC mixte. Patient sur fauteuil roulant sans troubles de la déglutition et dans un tableau d’hémiparésie gauche (patient droitier), MIF à 67.

A J60 le patient marche avec une canne tripode, il est autonome (habillage, toilette), MIF à 98. Réinsertion socio professionnelle en cours (cuisinier)

Explorations à visée étiologique:

-Bilan thyroïdien, inflammatoire, immunologique et d’hémostase: normaux

-Monitoring tensionnel, ECG, échocardiographie, échodoppler des Tronc supra aortiques revenus normaux.

DISCUSSION :

Les anabolisants stéroïdiens sont reconnus pour être à l’origine de complications cardiovasculaires par plusieurs mécanismes (1):

-HTA par rétention hydrosaline

-Troubles du rythme cardiaque: durée réduite du QTc sans modifier la fréquence cardiaque. Un QTc < 0,38 a une sensibilité de 83 % et spécificité de 88 % pour prédire l’usage d’anabolisants. Cet effet est plus net chez l’homme, il est corrélé à la durée de la prise du produit.

Les troubles rythmiques surviennent pendant l’activité ou en phase de récupération

Leur gravité va de la syncope à la mort subite.

-Accidents thrombo-emboliques : Ils augmentent l’agrégation plaquettaire, l’antithrombine III et la protéine S, diminuent l’activité fibrinolytique, inhibent l’activateur du plasminogène.

-Lésions myocardiques: fragmentation des myofibrilles, gonflement mitochondrial et lésions focalisées de fibrose et de nécrose.

Une meilleure connaissance des dangers encourus réduirait certainement l’auto-prescription de ces produits.

1) J.Gauthier. Complications cardiovasculaires du dopage. AMC pratique (Elsevier Masson SAS) n°228 mai 2014

Mots clés : Hémiplégie, anabolisants