Programme

P006

Communication Affichée

Dépistage des modifications de la réfractométrie après un accident vasculaire cérébral : étude de cohorte rétrospective cas témoins.

Mlle Marion DELORMEa, Dr Jérôme FROGERa, Dr Charles BENAIMb, Pr Arnaud DUPEYRONc

a Unité de rééducation et réadaptation neurologique et locomotrice Hôpital universitaire de rééducation et de réadaptation, b CHU Dijon, c CHU Nîmes

Objectif: Comparer la prévalence des troubles de la réfractométrie chez des patients ayant présenté un accident vasculaire cérébral ( AVC) en phase précoce par rapport à des cas témoins hospitalisés, avec utilisation du refractomètre plusoptiX®.

Matériel/Patients et Méthodes: La mesure était faite avec un refractomètre plusoptiX®: mesure binoculaire à un mètre de distance avec correction habituelle du patient. 3 mesures étaient réalisées par un même examinateur, 2 jours différents pour étudier la reproductibilité chez une partie des patients. 28 patients (moyenne d'âge 59,6 ans) ayant présenté un AVC ischémique ou hémorragique de moins de 3 mois ont été inclus, et 28 témoins sans antécédents neurologiques, appareillés sur l’âge et le sexe.

Résultats: 24 patients présentaient un AVC ischémique (82,7%), 4 un AVC hémorragique. La reproductibilité intrajuge du refractomètre était bonne : coefficient de corrélation 0,84 en moyenne pour les mesures 2 jours différents. La réfractométrie idéale attendue avec correction est de zéro. Ramenée en valeur absolue elle était en moyenne à droite de 1,46 (DS 1,28) pour les patients versus 0,95 (DS 0,63) pour les témoins ( p = 0,31 ) et à gauche 1,28 DS (0,95) versus 0,86 DS (0,77) (p= 0,08). En revanche sur le total de 18 patient avec une réfractométrie de plus ou moins 1.5, seuls 18% des patients neurologiques se plaignaient d’une gêne visuelle contre 50 % des témoins.

Discussion: Il existe peu de données sur la prévalence des troubles de la réfractométrie après un AVC, certains auteurs rapportent des chiffrent autour de 20 à 25% 2. Malgré des résultats non significatifs, et devant des troubles de la réfractométrie importants chez des patients ayant présenté un AVC exprimant peu de gêne visuelle, cette étude suggère l’intérêt du test de dépistage rapide par refractomètre plusoptiX® pour améliorer leur prise en charge rééducative et leur qualité de vie.1

Références / bibliographie:(1)Jones SA, Shinton RA. Improving outcome in stroke patients with visual problems. Age Ageing. 2006 Nov 1; 35(6):560-5.(2)Rowe F, Brand D, Jackson CA, Price A, Walker L, Harrison S, et al. Visual impairment following stroke: do stroke patients require vision assessment? Age Ageing. 2009 Mar 1; 38(2):188-93.

Mots clés : Réfractométrie ; réfractomètre; Accident vasculaire cérébral ; rééducation ; troubles visuels ;