Programme

CO25-004

Communication Orale

Intérêt d’un programme personnalisé de réentraînement à l’effort en neuro-oncologie 

Dr Nathalie KHALILa, Mme Laurie LEYES-BRETa, Dr Dominique MARCONa, Mme Marie-Frédérique FERRYa, Dr Marie BLONSKIb, Dr Mathias POUSSELc, Pr Bruno CHENUELc, Pr Luc TAILLANDIERb, Pr Jean PAYSANTa

a Institut Régional de Réadaptation de Nancy, b Service de neuro-oncologie, CHU Nancy, c Service d'Epreuves Fonctionnelles Respiratoires, CHU Nancy

Objectif : L’activité physique a prouvé son intérêt en oncologie et serait un facteur pronostic dans la survie des tumeurs cérébrales (1). L’objectif de cette étude prospective est de montrer qu’un programme personnalisé de réentraînement à l’effort en neuro-oncologie améliore la vitesse de marche.

Patients : Critères d’inclusion: âge > 18 ans; diagnostic histologique de tumeur cérébrale; fatigue et diminution ou arrêt d’une activité physique; indice de Karnofsky > 60. Critères d’exclusion: déficit neurologique ou trouble cognitif ne permettant pas l’adhésion au programme; contre-indication cardio-vasculaire ou respiratoire; haut risque de progression tumorale.

Méthodes : Avant inclusion, les patients bénéficiaient d’une épreuve fonctionnelle respiratoire et d’une épreuve d’effort incrémentale. Le programme de réentraînement comprenait 5 à 10 séances individuelles encadrées par un masseur-kinésithérapeute; chacune durait 30 à 45 minutes; à une fréquence de 1 à 2 fois par semaine ; en alterné ou continu sur tapis de marche ou vélo ; la phase d’endurance était réalisée en fonction de l’épreuve d’effort. Les objectifs étaient personnalisés et les patients bénéficiaient de conseils thérapeutiques pour poursuite de l’activité physique à distance, avec livret de suivi des séances réalisées à domicile. Le critère de jugement principal était un test de marche de 6 minutes (2).

Résultats : 19 patients âgés en moyenne de 53 ans, ont été adressés par le neurologue ; 11 présentaient une tumeur de haut grade et 8 une tumeur de bas grade. 14 patients ont été inclus; 9 ont terminé le programme; 3 sont en cours de réentraînement. Tous les patients ayant suivi le programme ont amélioré leur vitesse de marche, passant d’une vitesse moyenne de 1.68 m/sec (6 km/h) à 1.92 m/sec (6.9 km/h) (p= 0.022).

Discussion : Un programme personnalisé de réentraînement à l’effort améliore la vitesse de marche de patients présentant une tumeur cérébrale. Il s’agit d’une étude préliminaire avant une étude contrôlée sur l’intérêt d’un programme personnalisé de réentraînement à l’effort sur la qualité de vie et la survie dans les glioblastomes.

Références: (1) Ruden E and al, J Clin Oncol 2011 (2) ATS Statement: Guidelines for the six-minute walk test. Am J Respir Crit Care Med 2002

Mots clés : réentraînement à l’effort, tumeur cérébrale, gliome, activité physique, vitesse de marche