Programme

CO40-003

Communication Orale

Etude des troubles vésico-sphinctériens d’une cohorte de 94 patients adultes paralysés cérébraux

Dr Valérie LAMBERTa, Pr Xavier GAMEb, Pr Xavier DE BOISSEZONa, Dr Emilie BRALEY-BERTHOUMIEUXc, Dr Véronique BOURGa, Pr Philippe MARQUEa, Dr Evelyne CASTEL-LACANALa

a CHU Rangueil, service de MPR, b CHU Rangueil, département d'urologie, andrologie, transplantation d'organes, c CH Montauban, service de MPR

Objectif. Les troubles vésico-sphinctériens (TVS) chez les paralysés cérébraux (PC) adultes sont mal connus. Nous les avons étudiés à partir de notre cohorte de patients adultes PC suivis dans le service de MPR.

Matériel et Méthodes. Etude rétrospective à partir de 94 patients, décrivant les troubles urinaires, les complications et les tableaux urodynamiques.

Résultats. 94 patients ont été inclus, 52 hommes (55%), d’âge médian 33,5 +/- 12 ans, de niveau moteur médian GMFCS 4, 35 (37%) vivant en institution.

56 patients (60%) présentaient des TVS : 17 des troubles de la phase de remplissage, 8 des troubles de la vidange, 31 des symptômes mixtes ; ils avaient un niveau moteur moins bon que les patients asymptomatiques (GMFCS 4 versus GMFCS 3, p<0,001) .

42 patients (45%) avaient une ou des complications urinaires : 20 (21%) une infection urinaire, 18 (19%) une altération de la fonction rénale, 17 (18%) une anomalie morphologie du haut appareil urinaire. Chez 3 patients ont été diagnostiquées des complications urinaires alors qu’ils n’avaient aucune symptomatologie urinaire.

31 patients avaient eu un bilan urodynamique, où l’hypertonie sphinctérienne était le tableau le plus fréquent, rapportée chez 24 patients.

Discussion : Les TVS chez les patients paralysés cérébraux ne sont pas rares, ils peuvent être responsables de complications. Ils nécessitent un dépistage systématique et un traitement adapté.

Mots clés : paralysie cérébrale, vessie neurologique, troubles vésico-sphinctériens