Programme

CO50-003

Communication Orale

Spasticité gênante chez les patients marchants

Dr Sihem Neila ABTROUN-AKKOUCHEa, Pr Saliha AKDADER-MAHIOUa, Pr Mohamed RACHEDIb, Dr Ferroudja IGGUIc, Pr Ziania DJAROUDd, Pr Mohamed BENMANSOURe, Dr Mourad ADERKICHIf, Dr Soumaya LEMAIg, Pr Ahmed AHRASa

a Etablissement Hospitalier Spécialisé Ben Aknoun Alger, b HMUS Alger, c Hopital Médéa, d EHU Oran, e CHU Tlemcen, f CHU Tizi ouzou, g CHU Constantine

Objectif: Analyse de la prise en charge des patients marchants présentant une spasticité gênante en Algérie.

Méthode: En 2014 une étude multicentrique a été menée à travers 7 centres de MPR dans le nord de l’Algérie ; 450 patients adultes traités pour spasticité gênante ont été recensés. Nous rapportons une étude a posteriori d’un sous-groupe de 259 patients marchants.

Résultats : n=259. Age moyen =46,2ans [18 ; 86 ans] avec un délai de prise en charge de 32,33 mois. Les étiologies sont dominées par les hémiplégies vasculaires. La gêne rapportée par les patients était la fonction dans 65,63% des cas et le confort dans 57,91% des cas. Les traitements entrepris : kinésithérapie (81,85%), Injection de Toxine Botulinique (67,18%), Antispastiques oraux (40,92%). Concernant le traitement focal, les muscles les plus ciblés étaient le soléaire, les gastrocnémiens et les adducteurs.

Discussion : La population est jeune, le délai de prise en charge initiale long, la toxine botulinique a été utilisée chez 2/3 des patients cependant les muscles les plus injectés ne sont pas ceux rapportés dans la littérature. Cette analyse critique de nos pratiques nous permettra d’améliorer notre approche thérapeutique et d’unifier notre prise en charge.

Mots clés : Spasticité, Locomotion