Programme

CO04-004

Communication Orale

Etude rétrospective monocentrique à propos de 64 dossiers de patients traités orthopédiquement pour une dystrophie rachidienne de croissance. Evaluation de l’incapacité et de la qualité de vie à distance de l’ablation du corset.

Dr Jean-Claude BERNARDa, Mlle Julie DECEUNINCKa, M. Adrien ROUGELOTa, M. Eric BERTHONNAUDa, Dr Isabelle COURTOISb, Dr Didier FORTc

a Centre Médico-Chirurgical de Réadaptation des Massues. Croix Rouge française., b Centre Hospitalo Universitaire de St Etienne, c Médecin MPR. Nancy

Contexte. La Dystrophie Rachidienne de Croissance ou DRC (maladie de Scheuermann) a une prévalence de 1 à 8% et entraîne des douleurs rachidiennes, des déformations du rachis, une altération vertébrale et discale. Le traitement conservateur occupe une place de choix dans la prise en charge de ces patients pour lutter contre la déformation rachidienne et traiter les douleurs mécaniques.

Objectifs. L’objectif principal est d’évaluer les résultats du traitement orthopédique sur les conséquences fonctionnelles cliniques et paracliniques de la maladie de Scheuermann sur le rachis dorsal, dorso-lombaire et lombaire. L’objectif secondaire est de connaître l’incidence de cette maladie sur l’incapacité et la qualité de vie à distance de l’ablation du corset.

Population et méthode. 64 adolescents (37 garçons (58%) et 27 filles (42%), dont la moyenne d’âge au début du traitement est de 14,4 ans, ont été évalués cliniquement (douleur, données de l’examen clinique) et radiologiquement (paramètres pelviens et rachidiens, évolution de la déformation de la vertèbre apicale) en début de traitement, en fin de traitement puis avec le plus grand recul. A distance de l'ablation du corset, un questionnaire d’incapacité (échelle d'incapacité de Québec) et de qualité de vie (SF36) a été adressé par courrier aux patients.

Résultats. Localisation dorsale de la DRC (69%), dorso-lombaire (20%), lombaire (3%), diffuse (8%). La douleur rachidienne est améliorée significativement sur l'EVA passant de 30% avant traitement à 2% à l'ablation du corset puis à 4% avec recul. Correction radiologique de la cyphose dorsale et dorso-lombaire.

Discussion/Conclusion. Le traitement orthopédique est efficace sur la douleur rachidienne des adolescents traités pour maladie de Sheuermann. L’efficacité du traitement orthopédique doit être appréhendée en fonction de la localisation rachidienne de la DRC. Il faut définir plus précisément les objectifs attendus du traitement conservateur de la DRC en période de croissance sur les signes fonctionnels comme la douleur, sur la correction des courbures sagittales et/ou la réparation de l'atteinte vertébrale et si possible discale.

[1]Palazzo C,Sailhan F,Revel M. Scheuermann's disease: an update.Joint Bone Spine.2014; 81:209-14.

Mots clés : Maladie de Scheuermann, Dystrophie Rachidienne de Croissance, adolescents, douleur, traitement orthopédique, paramètres pelviens et rachidiens.