Programme

CO09-007

Communication Orale

Comparaison du raccourcissement des principaux muscles chez des patients hémiparétiques chroniques traités dans un contrat d'autorééducation guidée

M. Blaise BIGNAMIa, Mlle Marjolaine BAUDEa, M. Jordan VIELOTTEa, Dr Catherine-Marie LOCHEa, Dr Caroline COLASa, M. Maud PRADINESa, Pr Jean-Michel GRACIESa

a Fédération de neurorééducation, Hôpital Albert Chenevier, Créteil

Objectifs. Le raccourcissement musculaire est l'un des principaux facteurs de handicap moteur, et en particulier dans l'hémiparésie. Nous avons cherché à mesurer le degré de raccourcissement de huit muscles clés chez des patients hémiparétiques chroniques.

Méthodes. Quatre évaluateurs indépendants ont examiné 18 patients adultes souffrant d'hémiparésie chronique (âge moyen : 50 ans±14, moyenne±ET; temps depuis l'AVC : 5,3±2,4 ans) traités avec un programme de Contrat d'Autorééducation Guidée(1) au domicile, en utilisant l'évaluation clinique(2) en 5 étapes précédemment décrites, dans laquelle l'étape 2 évalue la mobilité passive (angle d'arrêt à vitesse lente, XV1) et l'étape 3 mesure l'angle d'arrêt à vitesse rapide (XV3). Les données des quatre évaluateurs ont été moyennées. Les coefficients de raccourcissement (CR = (XN-XV1)/XN; XN, amplitude normale attendue) et de spasticité (CS = (XV1-XV3)/XV1) ont été calculés pour chaque groupe musculaire. Les muscles évalués étaient les extenseurs de l'épaule (EE), fléchisseurs du coude (FC), fléchisseurs du poignet (FP), fléchisseurs des doigts (FD), le grand fessier (GF), droit antérieur (DA), soléaire (SO) et gastrocnémiens (GN).

Résultats. Les valeurs moyennes étaient: EE, CR, 0.21±0.03; CS, 0.25±0.03; FC, CR, 0.04±0.02, CS, 0.27±0.04; FP, CR, 0.07±0.02, CS, 0.24±0.04; FD, CR, 0.16±0.04, CS 0.32±0.04; MF, CR, 0.16±0.03, CS, 0.13±0.02; DA, CR, 0.09±0.01, CS, 0.26±0.03; SO, CR, 0.15±0.02, CS, 0.10±0.01; GN, CR, 0.21±0.01, CS, 0.12±0.01. Etait suggérée une corrélation négative entre CR et CS (r de Pearson = -0,37, NS).

Conclusion. Chez le patient atteint d'hémiparésie chronique, les fléchisseurs plantaires et les extenseurs de l'épaule sont les muscles les plus raccourcis, suivis par le grand fessier et les fléchisseurs des doigts. Cela pourrait représenter une incitation à promouvoir un travail de posture plus intensif dans les phases aiguës du traitement de l'hémiparésie spastique afin de maintenir la longueur de ces groupes musculaires importants.

Bibliographie :

  1. Gracies JM, Blondel R, Gault-Colas C, Bayle N. Contrat d’Autorééducation Guidée dans la parésie spastique. De Boeck Editions, ©Association Neurorééducation en Mouvement, 2013, 108p, ISBN 978-2-35327-169-6.
  2. Gracies JM, Bayle N, Vinti M, Alkandari S, Vu P, Loche CM, Colas C. Five-step clinical assessment in spastic paresis. Eur J Phys Rehab Med. 2010;46(3):411-21.

Mots clés : Raccourcissement musculaire, hémiparésie chronique, autorééducation.