Programme

CO41-003

Communication Orale

Verticale Posturale Subjective et Scoliose Idiopathique de l’Adolescent (SIA)

Mme Morgane LE BERREa, Dr Jean-François CATANZARITIb, Mme Caroline MASSOTc, M. Martin BUSSIAUXc, Dr Cécile DONZÉd, Pr André THEVENONa

a Service de MPR, Hôpital Swynghedauw, CHRU de Lille (France), b SSR pédiatrique Marc Sautelet de Villeneuve d'Ascq (France), GHICL Hôpital Saint Philibert de Lomme (France), CHRU de Lille (France), c SSR pédiatrique Marc Sautelet de Villeneuve d'Ascq (France), d Service MPR, Hôpital Saint Philibert, GHICL, Lomme-Lille (France)

Objectif. La SIA est une pathologie d’origine inconnue. Plusieurs études ont montré des perturbations du contrôle postural orthostatique et de la modalité sensorielle somesthésique. Le contrôle postural orthostatique est la capacité d’organiser sa posture debout sur la verticale gravitaire terrestre, par l’intégration centrale d’informations multisensorielles, en particulier somesthésiques. Notre hypothèse est que les perturbations somesthésiques de la SIA entrainent une modification de l’organisation du contrôle postural debout, autour d’une référence faussée de la verticale gravitaire terrestre. Notre objectif est de tester, dans la SIA, l'existence d'une perturbation de la modalité somesthésique dans le contrôle postural orthostatique par la mesure de la Verticale Posturale Subjective (VPS).

Matériel/Patients et Méthodes. Etude préliminaire non contrôlée, chez 8 adolescents scoliotiques (7 filles, 13,8±0,83 ans, angle 38,8±10,4°). Test = mesure de la VPS, vision occultée, tête - tronc - membres sanglés, position assise sur un siège, fixé sur une roue verticale allemande de gymnastique athlétique, (diamètre externe 1m90), avec inclinomètre électronique qui mesure l’inclinaison du siège par rapport à la verticale gravitaire. L’ensemble est inclinable (1°/sec). Le sujet évalue son alignement avec la verticale physique gravitaire, à partir d’une inclinaison à 45°.

Résultats préliminaires. SIA VPS = 7,48±4,86°. Notre étude actuelle ne permet pas d’évaluation statistique. Nos résultats se rapprochent de ceux des patients pusher par AVC

Discussion. Cette étude préliminaire est en faveur d’une perturbation de la VPS dans la SIA. Une perturbation de l’intégration centrale de la modalité somesthésique pourrait l’expliquer.

References

Assaiante C, Caudron S, Fortin C, et al (2011). Contribution différentiée des informations proprioceptives statiques versus dynamiques dans le contrôle postural des adolescents avec scoliose. Clinical Neurophysiology 41:202.

Pérennou DA, Mazibrada G, Chauvineau V, et al (2008). Lateropulsion, pushing and verticality perception in hemisphere stroke: a causal relationship? Brain 131:2401-13.

Nous remercions les membres de l’Association HARPS pour leur aide dans l’élaboration de cette étude.

Mots clés : scoliose idiopathique de l'adolescent, verticale posturale subjective, physiopathologie, perception de la verticalité