Programme

CO38-004

Communication Orale

Jumeler la stimulation magnétique transcrânienne répétitive à une thérapie axée sur la tâche pour la fonction du membre supérieur après un AVC.

Pr Johanne HIGGINSa, Dr Lisa KOSKIb

a École de Réadaptation, Université de Montréal; Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR), b Division of Clinical Epidemiology & Division of Geriatrics, Research Institute of the McGill University Health Centre

Objectif: La stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr) est une technique prometteuse pour promouvoir la récupération de la fonction du membre supérieur (MS) suite à un accident vasculaire cérébral (AVC). L'objectif de l'étude est d'évaluer la faisabilité d'un essai clinique randomisé visant à déterminer l'efficacité de la SMTr comme un complément à la thérapie axée sur la tâche pour promouvoir la récupération de la fonction du MS après un AVC.

Matériel/Patients et méthodes: Onze personnes vivant dans la communauté (Montréal, Canada) avec des déficits légers à sévères de la fonction du MS suite à un AVC ont été recrutées et randomisées. L'intervention expérimentale consistait en une session de SMTr-réélle suivie par 90 minutes de tâches fonctionnelles du bras et de la main conçues pour améliorer la fonction du MS. L'intervention contrôle impliquait une session de fausse-SMTr suivie par 90 minutes de tâches fonctionnelles du bras et de la main. Les participants des deux groupes ont reçu deux séances de traitement hebdomadaires échelonnées sur quatre semaines. Les principales mesures de résultats étaient: Le Box and Block Test (BBT), le Wolf Motor Function Test (WMFT), l'échelle de l'impact de l'AVC (Stroke Impact Scale (SIS)) et des mesures neurophysiologiques.

Résultats: Des effets taille moyens à grands (de 0,49 à 1,63) et statistiquement significatifs ont été observés dans les deux groupes sur le BBT, le SIS et le score fonctionnel du WMFT lors de l'évaluation post-intervention. Trois des quatre sujets du groupe expérimental ont démontré une augmentation des niveaux de base de l'excitabilité corticomotrice après la première séance de stimulation.

Discussion: Il est possible de mener une étude comprenant deux séances de thérapie de 90 minutes par semaine pour la fonction du MS. Toutefois, les données préliminaires indiquent qu'un protocole de SMTr assez puissant pour provoquer des augmentations transitoires de l'excitabilité corticale de l'hémisphère lésé n'a pas montré de résultats prometteurs lorsqu'il est jumelé à la thérapie axée sur les tâches pour améliorer la fonction du MS.

Higgins J, Koski LM, Xie H. Combining rTMS and task-oriented training in the rehabilitation of the arm after stroke: a pilot randomized controlled trial. Stroke Research and Treatment.539146.PMCID: PMC3865731.2013.

Mots clés : AVC, stimulation magnétique transcrânienne répétitive, membre supérieur