Programme

P012

Communication Affichée

Le paradigme d'apprentissage des interactions socio-motrices, un outil prometteur pour les protocoles de réhabilitation des pathologies sociales

M. Mathieu GUEUGNONa, Dr Robin N. SALESSEa, M. Zhong ZHAOa, Pr Benoît G BARDYa, Dr Ludovic MARINa

a Laboratoire Movement To Health, Euromov, Université de Montpellier

En psychiatrie, les thérapies comportementales ne s’intéressent pas à la dimension motrice des interactions sociales. Or, il est à présent bien connu que les comportements moteurs non-verbaux jouent un rôle prépondérant dans le succès de nos interactions sociales (Ramseyer & Tschacher, 2014). Plusieurs études ont d’ailleurs montré que nos comportements moteurs d’imitation (behavioral matching : BM) et de synchronisation (temporal matching : TM) améliorent nos compétences sociales, telles que l’affiliation, ou nos comportements pro-sociaux. Cependant, aucune étude ne s’est intéressée à leurs effets sur les compétences motrices. Au plan fondamental autant que clinique, il semble indispensable de comprendre les mécanismes qui sous-tendent l’acquisition et l’amélioration de ces compétences socio-motrices. Ainsi, nous prédisons un effet bénéfique de ces 2 mécanismes sur l’acquisition des compétences socio-motrices.

48 paires de sujets sains ont été séparées dans un plan expérimental deux-par-deux. Ils ont réalisé une tâche de jeu en miroir dans trois sessions différentes. Entre chaque session, ils devaient réaliser une tâche de coordination motrice interpersonnelle dans laquelle BM et TM ont été implicitement manipulés (BM : amplitude Similaire ou Dissimilaire; TM : mouvement Facile ou Difficile). Les compétences motrices ont été évaluées par la précision et la variété des mouvements dans le jeu en miroir; les compétences sociales par le sentiment d’affiliation entre les sujets évalué avant et après l’expérience.

Nos résultats montrent que le groupe Similaire et le groupe Facile améliorent leurs compétences motrices et sociales alors que le groupe Dissimilaire et le groupe Difficile améliorent seulement leurs compétences sociales.

Nos résultats suggèrent que les compétences socio-motrices peuvent être améliorées et que le BM et le TM favorisent cette acquisition. Ainsi la manipulation des comportements moteurs d’imitation et de synchronisation semble pertinente pour améliorer les compétences socio-motrices. Une seconde étude complémentaire impliquant des patients souffrant de schizophrénie semble d’ailleurs confirmer ces résultats montrant les bienfaits de ce paradigme dans les pathologies sociales.

Cette étude a été financée par le projet européen AlterEgo (Grant #600610).

Ramseyer, F., & Tschacher, W. (2014). Nonverbal synchrony of head- and body-movement in psychotherapy: different signals have different associations with outcome. Front Psychol, 5, 979. doi: 10.3389/fpsyg.2014.00979

Mots clés : coordination; interaction sociale; synchronisation