Programme

CO31-001

Communication Orale

Mesurer la proprioception à la cheville PENDANT la marche à l’aide d’une orthèse robotisée: vers une méthode quantitative pour évaluer les populations cliniques.

Pr Laurent BOUYERa, M. Jason BOUFFARDa, Mlle Amélie FOURNIER-BELLEYa, Pr Catherine MERCIERa, Pr Jean-Sébastien ROYa

a Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS) - Université Laval

Objectif: L’évaluation de la proprioception des membres inférieurs se fait généralement dans des conditions statiques. Cependant, plusieurs études neurophysiologiques ont démontré que les informations sensorielles sont modulées pendant les mouvements comme la marche. Cette modulation pourrait expliquer le manque de corrélation entre la mesure de proprioception statique et la performance motrice chez les populations cliniques. L’objectif de la présente étude était donc de déterminer si la proprioception pourrait être estimée de manière fiable pendant la marche.

Méthode: Vingt sujets ont marché sur un tapis roulant en portant une orthèse de cheville robotisée (voir Noel et al., 2008; 2 visites séparées de 2 à 7 jours). Des perturbations en force de courte durée (150 ms; n=96) et d’amplitude variable (1-7 Nm; causant des déviations de la cheville de 1 à 12°) furent appliquées pendant la phase d’oscillation du cycle de marche, une fois toutes les 5-10 foulées. Les participants appuyaient sur un bouton chaque fois qu’ils détectaient une perturbation. Pour déterminer le seuil proprioceptif, un graphique du % de détection en fonction de la déviation angulaire de la cheville a été produit pour chaque sujet. Une courbe sigmoïde a ensuite été ajustée aux données. Le seuil proprioceptif est définit comme étant la déviation angulaire à laquelle le participant détecte 50% des perturbations. Un coefficient de corrélation intraclasse (CCI) a ensuite été calculé pour déterminer la fiabilité test-retest.
Résultats: Le seuil proprioceptif médian obtenu était de 5,25° (1,04°-9.14° ; n=20). La CCI était 0,792, indiquant une bonne fiabilité.

Discussion: Cette étude pilote suggère qu'un seuil de détection d'erreur de mouvement peut être obtenu de façon fiable lors de la marche chez des sujets sains. Ce seuil est plus élevé que ce qui est rapporté au cours de tâches statiques, ce qui reflète probablement la modulation sensorielle présente pendant le mouvement, et souligne la nécessité d'effectuer cette évaluation lors de la marche. Des études sont présentement en cours afin de déterminer si cette méthode peut être utilisée comme outil pour l'évaluation de la proprioception chez des populations cliniques.

Mots clés : orthèse robotisée; proprioception; marche