Programme

CO23-001

Communication Orale

Para-ostéoarthropaties et grands brûlés : épidémiologie et facteurs de risque

Dr Gratiane DE BRIERa, Dr Laurent THEFENNEa, Dr Claire JOURDANb, Dr Jean Francois LANNOYc, Dr Claire NICOLASd, Dr Thomas LECLERCe, Pr François GENETb

a HIA Laveran, service MPR, b CHU Raymond Poincare, c CRF La Musse, d CRF Coubert, e HIA Percy

Objectifs : Le devenir des grands brûlés est lié aux séquelles qui peuvent bouleverser profondément la vie d’une personne. Les para-ostéoarthropathies post-brûlures (POAB) peuvent entrainer des limitations articulaires avec un retentissement fonctionnel parfois important. La physiopathologie et les facteurs de risque sont très peu connus dans ce contexte. L’objectif était de revoir l’épidémiologie générale des para-ostéoarthropaties chez les patients brûlés, puis d’étudier spécifiquement l’impact de la durée du séjour en centre de traitement des brûlés, du contexte septique, de la surface corporelle brûlée, de l’utilisation de curare et de l’installation sur lit fluidisé, sur le risque de développement de POAB.

Méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective de cas témoins. Nous avons étudié les dossiers des patients adultes hospitalisés au centre de traitement des brulés de l’Hôpital d’Instruction des Armées Percy entre le 1ier janvier 2009 et le 31 décembre 2013, puis qui ont été adressé dans les centres de rééducation de La Musse, Coubert ou sur l'Hôpital d'Instruction des Armées Percy.

Résultats : Parmi les 805 patients identifiés, 32 patients (4%) ont présenté un total de 74 POABs. Ces POABs étaient localisées principalement au niveau des coudes, puis des hanches, des épaules et des genoux. L’analyse rétrospective sur les 32 patients, chacun apparié avec 3 patients, a permis de mettre en évidence une association significative entre la surface corporelle brûlée, totale ou profonde, la durée de séjour en centre de traitement des brûlés, la notion d’infection pulmonaire et d’infection cutanée, et l’apparition de POAB. L’apparition de POAB est également associée de manière significative avec l’utilisation de curare lors du séjour en centre de traitement des brûlés, ainsi que l’installation sur lit fluidisé et la durée d’installation sur lit fluidisé.

Discussion : L’épidémiologie des patients brûlés et des POABs dans notre étude est globalement comparable aux données de la littérature. Les facteurs de risque suspectés de POAB sont confirmés. Deux éléments jamais étudiés jusqu’à présents semblent aussi favoriser leur apparition: l’utilisation de curare et l’installation sur lit fluidisé. Le rôle précis de l’un et de l’autre n’est pas évident à comprendre, des études de niveau de preuve supérieur seraient nécessaires.

Mots clés : para-ostéoarthropathie – brûlés – facteurs de risque