Programme

CO04-006

Communication Orale

Faut-il réimplanter une main chez un patient âgé de 63 ans ?

Dr Marie Noëlle THAURYa, Dr Simona AUDEMARa, Dr François STERa, M. Mathieu IZQUIERDOa, Pr Michel CHAMMASb, Pr Bertrand COULETb, Dr Cyril LAZERGESb, Dr Julien ANDRINb, Dr Iskander DJERBIb

a Cliniques du Docteur Jean STER, b CHRU Lapeyronie

Introduction. Les progrès de la microchirurgie ces quarante dernières années ont permis de voir apparaitre une nouvelle population de patients : les réimplantés.

Observation. A partir d’un cas clinique, un patient âgé de 63 ans ayant subi une amputation complète de la main au regard du poignet, réimplanté en urgence le 08 décembre 2014, nous détaillerons les enjeux de la prise en charge rééducative devant s’adapter aux multiples problèmes posés. Nous aborderons ainsi la question vasculaire, le risque infectieux, l’aspect cutané, osseux, tendineux, neurologique, sans oublier la composante psychologique, certains objectifs devant tenir compte des différents facteurs en présence.

Discussion. La réimplantation d’une main chez un patient de 63 ans peut-être discutable. La main « réimplantée » nécessite des soins spécialisés, longs, difficiles avec un avenir incertain quand à la ré-innervation et à la récupération motrice. L’amputation permet, avec un appareillage myo-éléctrique, un retour rapide à la vie sociale

Mots clés : Réimplantation, amputation de la main, rééducation post opératoire