Programme

CO26-004

Communication Orale

Les fluences verbales sont améliorées par la fampridine dans la sclérose en plaques.

Dr Eloi MAGNINa, M. Yoshimasa SAGAWA JUNIORa, Dr Ludivine CHAMARDa, Dr Eric BERGERa, Pr Thierry MOULINa, Dr Pierre DECAVELa

a CHU

Objectif :

L’objectif de l’étude est d’évaluer les effets de la Fampridine sur les fluences verbales chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) et de comparer ces effets attendus sur les effets locomoteurs.

Matériel/patients

Notre étude est prospective, monocentrique en ouvert. Trente et un patients ont été inclus (42% de formes primaires progressives, 45% de formes secondairement progressives, 13% de formes rémittentes) avec un EDSS moyen de 5,43. Les tests de fluences verbales (phonologiques et sémantiques) ont été réalisés deux fois à une semaine d’intervalle avant la mise en place du traitement et deux fois (14 et 21 jours) après le début du traitement. La mesure de la vitesse rapide de la marche a été mesurée en même temps que les fluences verbales. Des analyses post-hoc ont été réalisées pour limiter l’impact de l’effet d’apprentissage.

Résultats

Les fluences verbales ont été significativement améliorées par le traitement (p<0,05). Les fluences phonologiques ont été améliorées de façon plus importantes que les fluences sémantiques. Il n’y avait pas de différence observée sur l’amélioration des fluences verbales entre les patients répondeurs ou non répondeurs sur le plan locomoteur.

Conclusion :

Les résultats suggèrent un effet cognitif spécifique du traitement par Fampridine. Il existe une amélioration des fluences verbales phonologiques principalement, ce qui suppose une action sur les fonctions exécutives.

Mots clés : Sclérose en plaques, fluences verbales, vitesse de marche, Fampridine