Programme

P016

Communication Affichée

Problèmes liés à la sortie d’hôpital des personnes handicapées au liban

Pr Khalil GHOUSSOUBa, Mlle Rime EL HAGEa, Dr Ali MOUSTAPHAb, Mlle Maya MOUSSAa, Dr Toni IBRAHIMa, M. Wadih NASSOURa

a CHU Hotel Dieu de France, b Clinique Saint-Roch -France

INTRODUCTION : Objectif de comparer une population de personnes handicapées ayant profité de l’intervention d'une équipe pluridisciplinaire de réhabilitation en centre de rééducation fonctionnelle (CRF) en France et au Liban, de chercher les facteurs qui peuvent limiter l’accessibilité ou les soins médicaux et les difficultés de la réinsertion socio- professionnelle.

MATERIELS ET METHODES : Etude prospective, descriptive et comparative, faite sur les handicapés hospitalisés dans 2 CRF (libanais et français). Une grille comporte des données démographiques, les pathologies handicapantes, les caractéristiques liées au séjour hospitalier et les problèmes retrouvés à la sortie ainsi que la réinsertion socio- professionnelle. Les informations sont collectées sur Microsoft Excel 2007 et le traitement de l’information effectué sur logiciel PASW version 18.

RÉSULTATS: 30 handicapés dont 18 au Liban (L) et 12 en France (F). Sexe féminin 60%, âge moyen 70 ans [36 à 92]. Pathologie principale: AVC 33.3%, fractures 43.3%… Durée de séjour moyenne: F 169 jours [DS = 272 jours] contre L:39 [DS = 20 jours]. (P value = 0,4). Taux de couverture sociale: F 100% [DS= 0] ; L 90% [DS = 7%]. (P value = 0,01).La durée du séjour était limitée par le tiers payant dans 8.3% en France contre 9.4%. Hospitalisation écourtée pour raisons budgétaires chez 8.3% en France contre 33.3% au Liban. La sortie de l’hôpital à domicile: F 75% ; L 94.4%. Soins médicaux à domicile assurés par les infirmières F 58.3% ; L 22,2%. Soins rééducatifs à poursuivre : kinésithérapie F 75% ; L 66,7%, ergothérapie et orthophonie F 16,7% ; L 7,5% au Liban. 50% des patients en France étaient la ressource financière principale de la famille avant l’handicap contre 11.1%.

La majorité des patients étaient des retraités. 25% avaient une activité professionnelle en France versus 11.1% au Liban.

CONCLUSION : Les pathologies handicapantes sont comparables au Liban et en France, ainsi que la prise en charge hospitalière. La sortie de l’hôpital est prématurée au Liban pour des raisons budgétaires et la réinsertion socio- professionnelle est plus difficile et presque impossible.

Mots clés : handicap, sortie de l’hôpital, problèmes