Programme

CO43-001

Communication Orale

Efficacité de la prise en charge neuro-orthopédique des déformations distales du membre inférieur spastique : étude rétrospective à propos de 161 patients.

Mlle Anne Laure SEICHEPINEa, Pr Christian FONTAINEb, Dr Michel-Yves GRAUWINb, Dr Nadia BUISSETc, Mlle Nadine NACHEFb, Dr Marc ROUSSEAUXd, Pr André THEVENONe, Dr Etienne ALLARTd

a CHRU de Lille, b CHRU de Lille - Service d'orthopédie B, c CHRU de Lille - Service de neurochirurgie fonctionnelle, d CHRU de Lille - Service de rééducation neurologique cérébrolésion, e CHRU de Lille - Service de MPR

Objectif : Les déformations de l’extrémité du membre inférieur sont fréquentes après une lésion du système nerveux central, et ont un retentissement important sur l’équilibre, la marche et l’autonomie des patients. L’objectif de ce travail était de caractériser les gestes chirurgicaux neuro-orthopédiques réalisés dans ce cadre, leur timing de réalisation, les principaux objectifs du traitement et son efficacité globale sur la correction des déformations et la marche.

Patients et méthode : 161 patients adultes ont été évalués en consultation multidisciplinaire de la spasticité au CHRU de Lille et opérés en 2012 et 2013. Les données analysées rétrospectivement ont porté sur l’histoire de la maladie, les principaux objectifs fonctionnels, la nature des gestes effectués et leur timing de réalisation, ainsi qu’une analyse qualitative des résultats analytiques et fonctionnels (conditions de marche) au terme de la prise en charge (avec un recul de un an).

Résultats : Les patients présentaient principalement des séquelles d’AVC (57,8%), de traumatisme crânien (11,8%), et de paralysie cérébrale (9,3%) ; le délai médian depuis la lésion était de 3,5 ans. L’objectif principal pour le patient était l’amélioration de la marche (94,4%), des verticalisation et transferts (7,5%) et un allégement de l’appareillage (6,8%). 96 patients (59,6%) ont bénéficié de deux temps chirurgicaux, le premier comprenant le plus souvent des gestes de neurotomies, le second des gestes tendineux et/ou articulaires. Au terme de la prise en charge, les objectifs fixés étaient atteints totalement pour 2/3 des patients, au moins en partie pour 30%. Les anomalies cinématiques de marche (équin, varus, valgus, griffes d’orteil) étaient nettement améliorées. Enfin, le besoin en assistance pour la marche et les transferts et le recours à l’appareillage étaient significativement améliorés.

Discussion : Cette étude confirme l’efficacité de la prise en charge chirurgicale des déformations distales du membre inférieur spastique sur le schéma et les conditions de marche. L’efficacité sur les activités, la participation et la qualité de vie restent à être mesurée.

Mots clés : spasticité, neurotomie, allongement tendineux, chirurgie neuro-orthopédique, AVC