Programme

CO04-001

Communication Orale

Orthèses articulées de décharge dans le traitement de la gonarthrose : revue de la littérature.

M. Brice LAVRARDa

a Hopital Sébastopol, CHU Reims

Introduction. L’arthrose est la 11e cause d’années de vie vécues avec des incapacités. La prise en charge non pharmacologique de la gonarthrose tient une place majeure dans toutes les recommandations internationales (OARSI, EULAR); cela inclut les orthèses. Les orthèses articulées de décharge sont des dispositifs fonctionnels dont le but est de diminuer les charges compressives transmises aux surfaces articulaires.

Matériel et méthode. Nous avons réalisé une revue de la littérature à partir de la base de données Medline pour les articles publiés jusqu’en Septembre 2014. Les articles, en anglais et en français, traitant des effets cliniques et biomécaniques des orthèses articulées ont été sélectionnés et analysés. Les mots clés étaient : "osteoarthritis, knee osteoarthritis, braces, knee braces". La bibliographie de chaque article sélectionné a été explorée.

Résultats. 24 articles ont été retenus, dont deux étaient des essais cliniques randomisés, contrôlés, avec un total de 665 patients (âge moyen 57,5 ans, 177 femmes). L’orthèse GII Unloader® était la plus étudiée (10/24). Dix-sept études ont évalué l’effet sur la douleur, la fonction et l’incapacité. L’EVA douleur et le WOMAC étaient significativement améliorés. Une augmentation de la vitesse de marche a été rapportée dans deux études. La proprioception semblait améliorée et deux études rapportaient une diminution de la co-contraction musculaire. Sept études ont retrouvé une diminution du moment d’adduction. Une diminution de l’angle en varus et une augmentation de l’espace fémorotibial ont été retrouvées. On notait un faible taux d’observance lié à l’importance du matériel et un seul évènement de thrombose veineuse profonde a été rapporté.

Discussion/Conclusion. Peu d’études étaient des essais contrôlés, randomisés et beaucoup étaient de faible qualité méthodologique. L’effet biomécanique des orthèses est encore mal expliqué. Il serait intéressant d’étudier leur effet sur la progression de la maladie dégénérative arthrosique.