Programme

CO19-003

Communication Orale

Épidémiologie des patients admis en unité d’éveil de coma dans le nord pas de calais (france)

Dr Franck BEAUCAMPa, Dr Sophie FOLLETb, Dr Xavier MOLDERSc, Dr Nathalie DUBRUNFAUTd, Dr Caroline ROGEAUc, Dr Bernard RIEGELc, Dr Odile KOZLOWSKIe, Dr Marc ROUSSEAUXc, Dr Etienne ALLARTc

a CH roubaix (centre de rééducation guy talpaert), b fondation hopale berck, c CHRU Lille, d fondation hopale fouquiéres-les-lens, e reseau TC/AVC 59-62

Objectifs :
L’objectif principal de cette étude était de décrire la population des patients hospitalisés en dans les unité d’éveilde coma, de la survenue de la cérébrolésion à leur sortie.Les objectifs secondaires étaient de connaitre quels critères pouvaient influer la durée d’hospitalisation en secteur d’éveil et de juger de l’évolution de l’autonomie des patients.


Patients et méthode :

Étude longitudinale prospective multicentrique à propos des patients accueillis en 2013 et 2014 dans les 4 centres d’éveil de la région Nord pas de Calais. Les données analysées concernaient les caractéristiques socio-démographiques des patients, celles de la cérébrolésion et du séjour en MCO, les caractéristiques du séjour en unité d’éveil (dont l’évolution fonctionnelle) et l’étude des structures d’aval.

Résultats:
182 patients ont été pris en charge (117 hommes, 64,2% ; 46±14 ans),répartis comme tels : CHRU Lille (37.4%), Hopale Berck (29.7%) Hopale Fouquières-lès-Lens (19.2%) CH Roubaix (13.7%). Les patients avaient été victimes d’un traumatisme crânien (53,6%), d’une rupture d‘anévrysme (22,1%), d’un AVC (13,8%) et d’une anoxie cérébrale (6,1%), la répartition était homogène par centre. Les données socio-démographiques des patients par pathologie était conforme aux données de la littérature. La durée de coma médiane était de 29 jours, le délai d’entrée de 57 jours, il était indépendant de la nature de la pathologie. Le délai de séjour médian s’élevait à 65 jours, mais avec une variabilité importante (moyenne à 108 jours). Le délai d’entrée depuis la lésion était corrélé positivement à la durée de séjour. L’autonomie des patients (physique, communication, GOS) était significativement améliorée entre l’entrée et la sortie du secteur d’éveil. La sortie du patient se faisait le plus souvent vers un service de MPR.

Discussion :

Cette étude exhaustive sur l’ensemble des centres d’éveil de la région Nord pas de Calais permet de dresser un panorama global des patients pris en charge, de leur séjour en réanimation à leur sortie. Il peut servir de base de réflexion pour l’amélioration des pratiques et appelle d’autres travaux longitudinaux sur l’articulation MCO-éveil.

Mots clés : coma, éveil, épidémiologie