Programme

CO24-002

Communication Orale

Anti-tnf alpha dans le traitement de la sciatique par fibrose épidurale lombaire post-opératoire : résultats d'une étude de deux ans, randomisée, contrôlée, en double insu contre placebo

Dr Christelle NGUYENa, Dr Clémence PALAZZOa, Dr Sophie GRABARb, Pr Antoine FEYDYc, Dr Katherine SANCHEZa, Dr Nathalie ZEEc, Dr Laurent QUINQUISb, Dr Myriem BEN BOUTIEBb, Pr Michel REVELa, Dr Marie-Martine LEFÈVRE-COLAUa, Pr Serge POIRAUDEAUa, Pr François RANNOUa

a Service de rééducation et de réadaptation des pathologies de l'appareil locomoteur et du rachis, Hôpital Cochin, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, b Unité de biostatistiques et d'épidémiologie, Hôtel Dieu, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, c Service de radiologie B, Hôpital Cochin, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris

Objectif. Évaluer l'efficacité et la tolérance de l'inhibition du TNF-alpha par infliximab (IFX) dans le traitement de la récidive de sciatique par fibrose épidurale post-opératoire.

Méthode. Nous avons mené un essai en double insu, randomisé, contrôlé contre placebo, incluant 35 patients présentant une sciatique invalidante par fibrose épidurale post-opératoire. Le groupe IFX (n=18) a reçu une seule perfusion d'IFX à la dose de 3 mg/kg et le groupe placebo (n=17), une seule perfusion de sérum physiologique. Le critère de jugement principal était une diminution de 50% de la douleur radiculaire, mesurée sur une échelle visuelle analogique (EVA), 10 jours après la perfusion. Les critères de jugement secondaires étaient les EVA douleur radiculaire et lombaire, 2h après la perfusion, et les EVA douleur radiculaire et lombaire, le score de handicap de Québec, l'effet d'épargne médicamenteuse et la survenue d'effets indésirables, 10, 30, 90 et 180 jours après la perfusion.

Résultats. Dix jours après la perfusion, les 2 groupes étaient comparables pour le critère de jugement principal. Une diminution de 50% de l'EVA douleur radiculaire était observée respectivement chez 3 (17,6%) contre 5 (27,8%) patients, p=0,69. Le nombre de patients qui ont atteint le seuil de symptômes acceptables pour le patient (Patient Acceptable Symptom State, PASS), pour la douleur radiculaire, était plus élevé dans le groupe placebo que dans le groupe IFX, 2h après la perfusion (respectivement, 12 [70,6%] contre 5 [27,8%], p=0,01). Aucune différence n'a été observée entre les 2 groupes pour les autres critères de jugement secondaires.

Conclusion. Le traitement de la sciatique par fibose épidurale post-opératoire par une seule perfusion d'IFX à la dose de 3mg/kg ne réduit pas de manière significative la douleur radiculaire à 10 jours.

Mots clés : Anti-TNF-alpha, infliximab, sciatique, fibrose épidurale post-opératoire, essai randomisé contrôlé