Programme

CO28-001

Communication Orale

Effets de la modalité de déplacement sur la performance et les réponses physiologiques au cours d’un test de terrain chez des handibasketeurs

M. Thierry WEISSLANDa, M. Pierre-Marie LEPRETREa, M. Benoît BORELb, M. Arnaud FAUPINc

a Laboratoire de Recherche APERE-EA 3300, UFR-STAPS Amiens, b Laboratoire HAVAE, EA 6310, Limoges, c Laboratoire LAMHESS EA 6312, Toulon

Introduction: L’effet de l’agilité à manœuvrer le fauteuil roulant est peu explorée sur le plan bioénergétique au cours des tests d’évaluation de la condition physique de terrain. Le but de l’étude est de comparer les performances, les réponses cardio-respiratoires, la lactatémie et la perception de l’effort obtenues avec un déplacement octogonal au cours du test de terrain progressif de Vanderthommen et al. (2002) (MFT) [1] et une adaptation de ce test (MFT-8) qui impose aux sujets de décrire un huit.

Méthode: Seize joueurs d’handibasket avec une pratique de 6,6 ± 2,3 ans de club, d’handicap moyen de 2,9 ± 1,2 points (classification internationnale) ont effectué les tests en ordre aléatoire à 48h d’intervalles. Les performances (vitesse maximale de fin de test), la consommation d'oxygène (VO2pic), la ventilation expirée (VEpic), la fréquence cardiaque pic, le lactate musculaire pic et relatif (pic - repos) et l’effort perçu ont été mesurés.

Résultats: MFT-8 induit des valeurs de VO2pic et VEpic supérieures à MFT (VO2pic: 2,5 ± 0,6 vs. 2,3 ± 0,6 L⋅min-1 et VEpic: 96,3 ± 29,1 vs. 86,6 ± 23,4 L⋅min-1; P<0,05) sans modifier significativement les autres paramètres. Des corrélations significatives entre VEpic et performances ont été obtenues pour les deux tests. Aucune différence n'a été trouvée entre peakVO2 calculé avec la régression de Vanderthommen [1] et celui mesuré à MFT.La modalité MFT ne permet pas d’atteindre des valeurs maximales de VO2 et de VE.

Discussion: Chez des sujets expérimentés et agiles avec le fauteuil roulant, MFT-8 n'a eu aucun effet sur les performances du test, mais génère des réponses physiologiques plus élevées que MFT. En situation écologique, le déplacement du sujet dans son fauteuil lors des changements de direction serait à prendre en compte et pourrait avoir une incidence sur le couplage respiration-propulsion [2].

[1] Vanderthommen M, et al. (2002). A multistage field test of wheelchair users for evaluation of fitness and prediction of peak oxygen consumption, J Rehab Res and Dev, 39 :6, 685-692.

[2] Fabre N, et al. (2006). Degree of coordination between breathing and rhythmic arm movements during hand rim wheelchair propulsion. Int J Sports Med. 27:1,67-74.

Mots clés : Handibasket-test de terrain-consommation d'oxygène