Programme

CO45-005

Communication Orale

Qualité de vie des personnes adultes atteintes de paralysie cérébrale en Bretagne

Dr Philippe GALLIENa, Dr Benoit NICOLASa, Dr Aurelie DURUFLEa, Mme Amelie COLINb, Mme Sophie ACHILLEb, M. Bastien FRAUDETc

a Pole St Helier, b Reseau BreizhPc, c Pole Saint Hélier

Peu de travaux ont été réalisés sur la qualité de vie des personnes adultes atteintes de paralysie cérébrale, et a priori aucune dans la population française. L’objectif de cette étude est donc d’obtenir une image de la qualité de vie ressentie des usagers du réseau Breizh PC.

Méthodes :

Un questionnaire a été adressé à tous les usagers du réseau. Ce questionnaire concernait le mode de vie des personnes : profession, loisirs, plaintes cliniques,… ainsi qu’un auto questionnaire de qualité de vie SF36. Le SF 36 analyse la qualité de vie dans différents domaines : activité physique, vie émotionnelle, vitalité, santé générale.

Les questionnaires ont été analysés en fonction du handicap, de l’influence de la situation sociale, du niveau de handicap et des principaux troubles cliniques.

L’analyse statistique a utilisé le test de student.

Résultats:

800 questionnaires ont été envoyés, 173 usagers ont répondu, 81 femmes et 92 hommes d’un âge moyen de 42 ans, soit 22% de la population contactée. Les données de 115 personnes ont pu être exploitées. L’âge moyen de la population est de 42 ans. Le niveau de handicap moteur, les difficultés de déplacement, les troubles du sommeil, la douleur, les troubles urinaires et du transit influencent de façon négative la qualité de vie. Par contre le sexe, le fait d’exercer une activité professionnelle, de souffrir d’épilepsie, les troubles de la communication, de la déglutition, de la sexualité n'ont aucune influence.

Discussion Conclusion:

Nos résultats sont conformes à ceux de la littérature avec quelques variations, ils soulignent la diminution de la qualité de vie dans la population adulte atteinte de paralysie cérébrale. Certains facteurs semblent plus marqués et nécessitent certainement une attention plus importante pour essayer d’améliorer la qualité de vie ressentie par les patients : difficultés de déplacement, douleur, troubles urinaires et du transit, troubles du sommeil.

Mots clés : paralysie cerebrale, qualité de vie