Programme

P072

Communication Affichée

Devenir des plexopathies obstétricales de l’enfance à Cotonou

Dr Hountondji Etienne ALAGNIDEa, Dr Didier NIAMA NATTAa, Dr Mabèrou Germain HOUNGBEDJIa, Dr Herman AZANMASSOa, M. Melchior CAKPOa, Pr Godonou Toussaint KPADONOUa

a Service de Médecine Physique et Réadaptation/ CNHU-HKM (Cotonou)

La paralysie obstétricale du plexus brachial (POPB) est l’une des pathologies les plus handicapantes du membre thoracique de l’enfant en milieu africain avec diverses répercussions sur la famille [1].

Objectif : Evaluer le devenir des enfants atteints de POPB

Méthode: Etude transversale à visée descriptive et analytique, ayant porté sur 109 cas de POPB suivis dans le service de rééducation et Réadaptation Fonctionnelle (SRRF) du CNHU-HKM de Cotonou de Janvier 2000 à Décembre 2009. Ces enfants ont été revus en 2013 pour l’évaluation de leur devenir clinique (mobilité articulaire, force et trophicité musculaire) et social.

Résultats : La fréquence annuelle moyenne des POPB a été de 10,9 cas. L’atteinte a été prédominante chez les garçons (54%) et sur le membre thoracique droit (57%). Les enfants sont âgés de 3 à 15 ans. Les facteurs de risque des POPB observés ont été : multiparité (90%), poids de naissance supérieur à 4000g (78%), accouchement par voie basse (87%), présentation céphalique (57%). Une moyenne de 22 séances de kinésithérapie par enfant a été effectuée. L’évolution de l’état clinique a été une amélioration (50%), un statu quo (27%) et une aggravation (23%). Le devenir clinique a été la persistance ou la survenue des déformations orthopédiques du membre thoracique (15-40%), de limitation des mobilités articulaires (27%), d’atrophie musculaire (24%), de parésie musculaire (61%), de différentes limitations fonctionnelles observées sur le membre thoracique (13-53%). Le devenir professionnel des enfants ne semble pas être hypothéqué : 83% ont été scolarisés et 17% en apprentissage.

Discussion- Conclusion : Les différentes stratégies de prise en charge des plexopathies obstétricales de l’enfance restent encore limitées : Diverses déficiences persistent chez ces enfants. La prévention doit rester le maître mot

[1] DeMatteo C, Bain JR, Gjertsen D, Harper JA. 'Wondering and waiting' after obstetrical brachial plexus injury: Are we underestimating the effects of the traumatic experience on the families? Can J Plast Surg. 2014 Fall;22(3):183-7.

Mots clés : Devenir, Paralysie obstétricale plexus brachial, enfant, Cotonou