Programme

CO16-002

Communication Orale

"Living Labs Santé et Autonomie: quelle place pour usagers et cliniciens? L’exemple de l’Association APPROCHE".

Dr Pauline COIGNARDa, Pr Pierre Alain JOSEPHb, Dr Michel BUSNELc, Dr Charles FATTALd, M. Robert PICARDe, Pr Isabelle LAFFONTf

a MPR Kerpape, b MPR CHU Bordeaux, Association APPROCHE, c Association COMETE, Association APPROCHE, d MPR Centre DIVIO Dijon, Association APPROCHE, e Conseil Général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des Technologies (CGEIET), f MPR CHRU Montpellier, Euromov Université de Montpellier, Association APPROCHE

Introduction : Le concept de Living Lab en Santé Autonomie (LLSA) émerge en France depuis quelques années [1, 2]. Par le regroupement d’acteurs publics, privés, entreprises, associations, usagers, les LLSA facilitent la conception des solutions de santé conduisant à une offre industrielle adaptée et performante. Selon le domaine d’activité et de compétence, ainsi que l’écosystème dans lequel il s’implante, le LLSA peut prendre des formes différentes.

Méthode : nous illustrons un exemple de fonctionnement préfigurant l’avènement du concept de LLSA à partir de l’historique de l’Association APPROCHE. Cette association vise à promouvoir les nouvelles technologies au service des personnes en situation de handicap et développe des partenariats entre industriels, chercheurs, cliniciens et représentants d'usagers.

Résultats : Depuis 1991, l'association APPROCHE a mis en place ou accompagné plus de 15 projets de co-développement d’outils technologiques appliqués aux personnes présentant des déficiences motrices sévères.

Discussion : L'association mène une réflexion de fond sur l'apport des sciences sociales dans la recherche, en promouvant la démarche de co-conception et la prise en compte de l'acceptabilité. APPROCHE souhaite labelliser des « Plate formes Handicap et Nouvelles Technologies (PHNT) » pour 1/une activité clinique de recours dans le domaine des aide techniques de nouvelles technologies et 2/une activité de recherche permettant la confrontation de solutions de santé innovantes avec l'utilisateur final. Les PHNT, adossées à un service de Médecine Physique et de Réadaptation, sont un modèle de LLSA où usagers et cliniciens ont toute leur place pour participer à la co-conception de solutions innovantes en santé et autonomie.

[1] Dell'Era Claudio; Landoni Paolo: Living Lab: A Methodology between User-Centred Design and Participatory Design. Creativity and Innovation Management 2014, 23(2); 137-154.

[2] Picard R. Pertinence et valeur du concept de Laboratoire vivant (Living Lab) en santé et économie [Pertinence and value of the Living Lab concept for health care and independent living]. Rapport CGIET, N°2010/46/CGIET/SG. Paris : Conseil Général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies, Ministry of Economy, Finances and Industry. 2011.

Mots clés : living lab, autonomie, santé, médecine physique et de réadaptation, nouvelles technologies, recherche.