Programme

CO17-002

Communication Orale

Les troubles musculosquelettiques des membres supérieurs : Un fléau en milieu de Soins

Dr Amira OMRANEa, Dr Salma KAMMOUNb, Dr Lamia BOUZGARROUb, Dr Iness RASSASb, Dr Irtyah ALLAGUIb, Dr Awatef KRAIEMb, Pr Mohamed Adnène HENCHIb, Pr Charefeddine AMRIb, Pr Mohamed AKROUTb, Pr Neila CHAARIb

a Laboratoire de Médecine de Travail & d’Ergonomie – Faculté de Médecine de Monastir-Université de Monastir, b Département de Médecine du Travail et d’Ergonomie- Faculté de Médecine de Monastir-Université de Monastir

Objectifs : Évaluer la prévalence des troubles musculosquelettiques du membre supérieur(TMS-MS) parmi les soignants, identifier les facteurs de risque socioprofessionnels et les conséquences sur la capacité du travail.

Matériels et méthodes : Etude transversale, menée auprès d’un échantillon représentatif stratifié en fonction de l’âge, du genre et du service d’affectation du personnel assurant la fonction d’infirmier dans deux hôpitaux universitaires du centre tunisien. La fiche d’enquête était structurée, portant des items relatifs aux caractéristiques socioprofessionnelles, à l’indice de la capacité du travail (WAI) et d’intègre le questionnaire nordique des TMS. Cette enquête a été compléter par douze manoeuvres du protocole SALTSA, outil de dépistage clinique précoce des TMS-MS.

Résultats : L’échantillon a inclus 300, mais seul 239 fiches étaient exploitables Parmi ces soignants, l’âge moyen était de 42.64 ans ±11.65 ans avec une légère prédominance des travailleurs âgés plus de 45 ans (53,9%) et le sexe ratio était de 1.06. L’obésité concernait plus du 1/5 des infirmiers (BMI>30). La capacité du travail était jugée « bonne » voir « excellente » pour les 3/4 des soignants. Durant les 12 mois précédents d’enquête les TMS des épaules ont été les plus rapportées avec une prévalence de 62.12%, versus 43.34% au niveau de la nuque, 21.84% au niveau du coude et 43.68% au niveau des mains. Les TMS de la nuque et de l’épaule étaient statistiquement corrélées au genre féminin, l’âge> à 45 ans. Le protocole Saltsa a objectivé notamment la présence d’arc douloureux chez 62 infirmiers, une épicondylite et tendinite du poignet chez 67,92% d’entre elles un syndrome du canal carpien chez 25 infirmiers. La distance pouce-C7 moyenne était de 16,42 ±5.91cm son augmentation était corrélé à l’ancienneté professionnelle. Pa railleurs, la présence de certains TMS altère significativement la capacité de travail, à savoir les TMS de la nuque ((p<10-3), de l'épaule droite (p=0,03) coude gauche (p=0,03) et du poignet droit (p=0,01).

Conclusion : Les TMS-MS sont des pathologies à déterminants socioprofessionnels, qui peuvent être associées à un réel handicap à l’échelle de l’individu et de lourdes conséquences pour la société imposant une prise en charge et une stratégie préventive multidisciplinaire.

Mots clés : troubles musculosquelettiques,capacité du travail,facteur de risque, secteur de soins