Programme

P057

Communication Affichée

Effet d’appel-résorption sur l’avant-bras lymhoedémateux: drainage manuel versus deux drainages pneumatiques.

M. Serge THEYSa, M. Thomas HENNEQUARTa, Mme Maria Encarnation AGUILAR FERRANDIZb, Pr Thierry DELTOMBEa

a CHU Dinant Godinne, b Univ Granada; Spain

INTRODUCTION : Un effet d’appel-succion est largement cherché par les drainages manuel (DM) et pneumatique (DP). Depuis 1993, certaines pompes peuvent travailler dans un mode rétrograde, similaire au DM.

OBJECTIF : Notre but a été de comparer la réponse à trois options de drainage rétrograde et léger (±40 mm Hg) : 2 pneumatiques et un manuel.

MÉTHODE Le mode fragmentation a été sélectionné sur l’iPress® série 10 (Mazet Med ™, Fr) ; le mode Lymphassist® sur l’Hydroven12® (Flowtron ™, GB) et le drainage manuel ont été successivement et de manière aléatoire effectués sur 9 femmes (71 ans) présentant un ancien (14 ans) lymphœdème persistant du membre supérieur ; paru, 7 ans après traitement radio-chirurgical contre le cancer. Toutes les variations de volume sont enregistrées en continu avec un pléthysmographe (JSI™, SU4). Les jauges de mercure sont positionnées à 20cm sous le coude. Le protocole des drainages pneumatiques se composait d'une approche rétrograde semblable ; avec une pression constante (40 mm Hg et sans gradient dégressif de pression) à un ou à deux niveaux de compression.

RÉSULTATS : Par utilisation du test de Kruskal et Wallis, ANOVA sur rangs, l'effet du drainage du bras sur l’avant-bras a été de + 0,04 ml/100 mloed (med 0 [+ 1 à -1] lorsque le drainage a été appliqué manuellement, + 0,07 ml/100 mloed (med 0 [0 à + 1.25] à l'aide de Lymphassist ® et - 0,17 ml/100 mloed (med 0 [0 à -1,2] à l'aide de la pompe pneumatique iPress®. Lorsque le drainage aborde le coude et l'avant-bras, les résultats ont été respectivement - 0,64 ml/100 mloed (med 0 [0 à - 2], + 0,07 ml/100 mloed (med 0 [0 à-1.25] et - 0,67 ml/100 mloed (med-0.53 [0-1]

CONCLUSION À l’exception de deux cas (/9), il n’y a pas eu d’appel-succion à l’avant-bras tant que les drainages sont effectués à hauteur du bras. Au contraire, le volume de l’avant-bras a gonflé avec le DM et le Lymphassist ®. Il faut que les drainages abordent le coude pour que s’enclenche, parfois, un appel-succion, et ce, uniquement avec le DM et l’iPress®.

Mots clés : lymphoedème du membre supérieur; drainage manuel; pressothérapie pneumatique; pléthysmographie