Programme

CO31-003

Communication Orale

Evaluation quantitative de la raideur musculaire du membre supérieur chez des patients cérébro-lésés à l’aide du REAplan

Mlle Stéphanie DEHEMa, M. Maxime GILLIAUXa, Pr Thierry LEJEUNEa, Pr Christine DETREMBLEURa, Dr Julien SAPINa, Pr Bruno DEHEZa, Pr Gaëtan STOQUARTa

a Université Catholique de Louvain

Objectif : Quantifier la raideur des muscles fléchisseurs du coude chez des patients spastiques à l’aide du REAplan. REAplan est un dispositif robotique de rééducation à effecteur distal permettant la mobilisation du membre supérieur dans le plan horizontal.

Patients: Douze patients hémiplégiques chroniques suite à un accident vasculaire cérébral ont été recrutés. Ces patients présentaient une spasticité des muscles fléchisseurs du coude, objectivé par un score supérieur ou égale à 1 sur l’Echelle d’Ashworth Modifiée (EAM).

Méthodes : Tous les patients ont bénéficié d’un bloc anesthésique au niveau du nerf musculo-cutané, afin de réduire la spasticité des muscles fléchisseurs du coude. Ils ont été évalué à trois reprises : avant et après l’injection du bloc anesthésique, et le lendemain. Lors de chaque évaluation, la raideur a été évaluée de manière quantifiée par le REAplan. Ce dernier mobilisait passivement le bras du patient à différentes vitesses (10-20-30-40 et 50 cm/sec) en flexion et en extension sur une trajectoire rectiligne de 30 cm. Pour chaque vitesse, dix mouvements d’aller-retour étaient effectués et le robot enregistrait la force nécessaire pour mobiliser passivement le bras du patient. Le maximum de force (MF) a été analysé lors de chaque mouvement d’extension et moyenné pour les 10 répétitions.

Résultats : Le MF du bras parétique était significativement plus élevé que celui du bras sain (p<0,001), et augmentait proportionnellement avec la vitesse de mobilisation (p<0,001). Suite à l’effet du bloc anesthésique, le MF diminuait aux vitesses supérieures ou égales à 40 cm/sec (p<0,05) et augmentait jusqu’aux valeurs initiales le lendemain (p<0,05). Cette diminution était fortement corrélée à celle de l’EAM, pour une vitesse supérieure à 20 cm/sec (r>0,6), ce qui suggère que ce MF mesuré reflétait la spasticité des fléchisseurs du coude.

Discussion: Cette étude a permis d’établir un protocole quantifiant la raideur des muscles fléchisseurs du coude à l’aide du robot REAplan. Ce protocole, intégré au REAplan devrait à l’avenir être comparé aux autres outils de mesure objective de la spasticité, et être utilisé pour évaluer l’effet du traitement de la spasticité (toxine botulique, neurotomie).

Mots clés : Evaluation, raideur, robotic, membre supérieur, cérébro-lésé