Programme

CO26-003

Communication Orale

Effet de la dalfampridine sur les paramètres spatio temporels de la marche dans la sclérose en plaques

Mlle Laurine ABADIEa, M. Marc-Alexandre GUYOTa, Dr Hichem KHENIOUIa, M. Olivier AGNANIa, Pr Patrick HAUTECOEURb, Dr Cécile DONZEa

a GHICL, Hôpital Saint Philibert, Service MPRF, b GHICL, Hôpital Saint Philibert, Neurologie

Objectif : Amélioration des paramètres spatiotemporels de la marche sous Dalfampridine.

Matériels et Méthode : Etude rétrospective de données recueillies prospectivement chez des patients atteints de sclérose en plaques traités par Dalfampridine pour des troubles de la marche. Les paramètres spatiotemporels(1) de la marche ont été mesurés à l’aide d’un locomètre à vitesse spontanée et soutenue à l’instauration de la Dalfambridine et après 14 jours de traitement. De plus, un examen clinique et un Time 25 Foot Walk Test (T25FW) ont été réalisés.

Résultats : 200 patients traités par Dalfampridine ont été évalués entre avril 2013 et septembre 2014. 86 patients avaient des locométries exploitables (âge : 53.3± 9.5 ; EDSS médian : 5.5 [max : 6.5 ; min : 4]). 41 (47.6%) sont considérés comme répondeurs (R) à la Dalfampridine en améliorant leur T25FWT de plus de 20% et 45 (52.3%) comme non répondeurs (NR).

La Dalfampridine améliore les vitesses de marche spontanée et soutenue dans les 2 groupes (p<0.05). La cadence et les longueurs de pas s’améliorent dans les 2 groupes indépendamment de la vitesse (p<0.05). A J14, les NR deviennent asymétriques (p<0,001) à vitesse spontanée. Il existe une corrélation inverse entre la vitesse de marche spontanée à J0 et le % d’amélioration du T25FWT (r=-0,524 ; p<0.0001).

Discussion : La Dalfampridine améliore certains paramètres spatio-temporels de la marche chez les R comme les NR mais les NR deviennent asymétriques à vitesse spontanée. L’absence d’amélioration de la motricité volontaire pourrait expliquer cette asymétrie. La vitesse de marche spontanée mesurée par locométrie pourrait être un facteur prédictif de la réponse à la Dalfampridine.

(1)Thoumie P, Lamotte D, Cantalloube S, et al. Motor determinants of gait in 100 ambulatory patients with multiple sclerosis. Multiple sclerosis (2005) 11 :485-491

Mots clés : dalfampridine, paramètres spatiotemporels de la marche, locomètre, sclérose en plaques