Programme

P010

Communication Affichée

D’une vision inconsciente à consciente: Rééducation d’un cas de cécité corticale

Dr Clemence BOURLONa, Dr Marika URBANSKIb

a Clinique Les Trois Soleils, Boissise le Roi, France, b Hôpitaux de Saint-Maurice, Saint Maurice, France

Introduction

La cécité corticale est définie comme la perte de sensation visuelle consciente consécutive à une lésion du cortex visuel primaire ou de ses afférences post-chiasmatiques. Un tel déficit est suivi d’une période de récupération dépassant rarement les 6 premiers mois puis il devient stable et permanent. Il a, toutefois, été montré qu’il existerait des processus de traitement visuel résiduel dont la perception consciente par le patient est soit altérée, soit absente ("blindsight")1 et pouvant servir de base à une rééducation neuro-visuelle appropriée2.

Observation

Monsieur N, 42 ans, droitier, est hospitalisé suite à une leucoencéphalopathie postérieure réversible. L’analyse lésionnelle met en évidence une atteinte bilatérale des aires visuelles et du gyrus fusiforme ainsi que d’une partie du gyrus temporal inférieur droit. Monsieur N présente une cécité corticale complète sans anosognosie. Une rééducation basée sur la stimulation des capacités de traitement résiduel est mise en place. En quelques mois, le patient récupère la perception des changements de luminosité ainsi que du mouvement puis des couleurs. A 6 mois, la perception consciente des formes simples devient possible et à 1 an, Monsieur N commence à percevoir les lettres isolées. Un champ visuel de Goldmann est enfin réalisable mettant en évidence la récupération d’une partie du champ visuel droit. A 2 ans, la perception consciente des objets devient progressivement possible et le champ visuel s’améliore.

Discussion

L’amélioration des capacités perceptives visuelles suite à une cécité corticale semble possible grâce à une rééducation appropriée et se poursuivre 6 mois post-lésion. L’utilisation de connexions alternatives sous-corticales (voie directe colliculo-pulvinar vers V5 et directe corps genouillé latéral vers V4)3 rapportée dans le phénomène de blindsight pourrait suggérer la récupération d’une vision consciente.

Bibliographie

1. Weiskrantz, L., Blindsight revisited. Curr Opin Neurobiol, 1996. 6: p. 215-20.

2. Vanni, S., et al., Dynamics of cortical activation in a hemianopic patient. NeuroReport, 2001. 12: p. 861-5.

3. Urbanski, M., O.A. Coubard, and Bourlon C., Visualizing the blind brain: brain imaging of visual field defects from early recovery to rehabilitation techniques. Frontiers in Integrative Neuroscience, 2014. 8: p. 74.

Mots clés : cécité corticale, rééducation, neuropsychologie, blindsight