Programme

CO43-007

Communication Orale

Résultats et complications des transferts fléchisseurs superficiels-fléchisseurs profonds chez le cérébrolésé : une série de 26 patients.

Mlle Emmanuella PÉRAULTa, Dr Iskander DJERBIa, Dr Flavia Oana COROIANa, Pr Isabelle LAFFONTa, Pr Bertrand COULETa

a CHU Lapeyronie Montpellier

Introduction:

La main du cérébrolésé adulte associe déficit moteur, troubles du tonus à l’origine de la spasticité, et anomalies du rétrocontrôle sensitif. Le programme chirurgical peut avoir pour objectif la préhension ou être à visée non fonctionnelle afin de pallier les problèmes d’hygiène, de nursing ou d’aspect esthétique que pose une main fermée.

Le transfert des fléchisseurs superficiels sur les fléchisseurs profonds, décrit initialement par Braun et al, permet l’ouverture de mains non fonctionnelles.

L’objectif de notre étude est de confirmer l’efficacité de cette technique pour corriger ces attitudes vicieuses, mettre en évidence un éventuel gain fonctionnel et enfin identifier d’éventuelles complications.

Matériels et Méthodes:

Les patients (9 femmes et 17 hommes, âgés de 36 à 79 ans) ont été évalués en consultation médico-chirurgicale. Un transfert palliatif en masse des fléchisseurs superficiels sur les fléchisseurs profonds a été réalisé. Des clichés photographiques ont été réalisés en pré opératoire et lors des consultations de suivi. Les mains ont été classées selon leur aspect : position du poignet et des doigts (Keenan et al). Les complications de la chirurgie ont été recherchées.

Résultats:

Le suivi moyen était de 47 mois. En préopératoire toutes les mains étaient classées type 5 (main fermée avec distance pulpe-paume nulle).

En post-opératoire: 38% des patients ont une main type 1 (poignet en position neutre, articulations métacarpo-phalangiennes (MCP) et inter-phalangienne proximales (IPP) à 20° de flexion) et 46% une main type 2 (doigts un peu plus fléchis (MCP et IPP à 40° de flexion)), satisfaisantes au niveau esthétique. Aucun ne présente de problèmes d’hygiène. Le score de House moyen est passé de 0 à 0,9, avec 7 patients améliorés.

Quatre patients ont une attitude de l’avant-bras en supination, 10 des mains intrinsèques, et 6 des cols de cygne. Des gestes secondaires ont dû être réalisés.

Conclusion:

Ce transfert donne des résultats satisfaisants sur l’ouverture de la main mais avec des complications non négligeables. Une spasticité intrinsèque peut être démasquée. La détente des pronateurs accessoires face à un biceps spastique peut aboutir à une attitude en supination de l’avant-bras, péjorative fonctionnellement et esthétiquement.

Mots clés : Adulte ; Hémiplégie ; Main spastique; Chirurgie tendineuse