Programme

P034

Communication Affichée

Faisabilité de l’exploration de la motricité pharyngo-laryngée par échographie : à propos d’un cas

Dr Emmanuelle CUGYa

a CH Arcachon

Introduction

L’échographie a pris une place importante en réanimation [1], tant sur le guidage des actes invasifs que diagnostiques. Elle pourrait jouer un rôle dans le diagnostic précoce des atteintes laryngées, dont la fréquence est estimée à 41% après intubation > 48h [2], sans attendre la réalisation d’une naso-fibroscopie. En effet, la mobilité des cordes vocales peut être évaluée par voie transcutanée [3] avec une bonne sensibilité.

Observation

Un homme de 32 ans est hospitalisé en réanimation pour polytraumatisme dans les suites d’un AVP vélo à haute cinétique. Lors de l’extubation, il est mis en évidence une dysphonie et des troubles de la déglutition nécessitant une nutrition entérale. La naso-fibroscopie retrouve une corde vocale droite immobile, également visualisée à l’échographie où l’on met en évidence une moindre mobilité de l’hémipharynx droit.

Discussion

La motricité pharyngo-laryngée semble pouvoir être évaluée au lit du malade par voie échographique. D’après la littérature, venant essentiellement de la pédiatrie ou de la chirurgie endocrinologique cervicale chez l’adulte [3], la sensibilité de l’exploration de la mobilité des cordes vocales est bonne (> 90%), positionnant l’échographie comme test de dépistage avant l’utilisation de la naso-fibroscopie.

Une évaluation prospective de l’échographie versus naso-fibroscopie est nécessaire en réanimation avant de la positionner comme outil de dépistage de la dysfonction pharyngo-laryngée, les lésions tissulaires des cordes vocales y étant plus fréquentes que l’immobilité. [2]

Bibliographie

[1] Y. Beaulieu and P. E. Marik, “Bedside ultrasonography in the ICU: part 1.,” Chest, vol. 128, no. 2, pp. 881-895, Aug. 2005.

[2] J. Colton House, J. P. Noordzij, B. Murgia, and S. Langmore, “Laryngeal injury from prolonged intubation: a prospective analysis of contributing factors.,” The Laryngoscope, vol. 121, no. 3, Mar. 2011.

[3] D. Carneiro-Pla, B. S. Miller, S. M. Wilhelm, M. Milas, P. G. Gauger, M. S. Cohen, D. T. Hughes, and C. C. Solorzano, “Feasibility of surgeon-performed transcutaneous vocal cord ultrasonography in identifying vocal cord mobility: A multi-institutional experience.,” Surgery, vol. 156, no. 6, pp. 1597-602; discussion 1602-1604, Dec. 2014.

Mots clés : immobilité corde vocale, échographie, réanimation