Programme

CO43-005

Communication Orale

Stabilisation du poignet chez le patient cérébrolésé: Comparaison de la technique d'arthrodèse raccourcissante du poignet et de la ténodèse des radiaux

Pr Bertrand COULETa, Dr Iskander DJERBIa, Dr Flavia Oana COROIANa, Pr Isabelle LAFFONTa

a CHRU Lapeyronie

Objectif:La stabilisation du poignet chez le patient cérébrolésé est un enjeu important avec des conséquences d'abord et avant tout sur les soins d'hygiène et la douleur mais aussi sur l'amélioration fonctionnelle de la préhension manuelle et le positionnement du membre supérieur. Le but de ce travail était la comparaison de deux méthodes de stabilisation du poignet.

Methode: La population étudiée incluait 43 adultes cérébrolésés, 14 femmes et 29 hommes, d’un âge moyen de 50,4 ans (14-68 ans), présentant une main spastique sévèrement rétractée, opérés avec stabilisation du poignet, dans 23 cas par ténodèse et dans 20 cas par arthrodèse, avec un recul moyen de 67 mois.

Les critères d'évaluation étaient la correction de la déformation du poignet, de la fermeture des doigts, les progrès en terme d'hygiène et de douleur notamment, et une évaluation par le score de Fugl Meyer proxiaml et distal et le score de préhension de House.

Résultats: Les résultats montraient une bonne correction de la déformation du poignet de 96° pour arthrodèses contre 75° pour les ténodèses(p=0,07), une bonne correction de la fermeture des doigts avec une correction de l'angle palmo-digital de 101,3° pour les ténodèses contre 93,2° pour les arthrodèses (p=0,11). Si les deux techniques sont équivalentes en terme d'hygiène(VAS=8,8) et de la douleur post-opératoire (EVA=0,3 pour les ténodèses, 1,5 pour les arthrodèses, p=0,12), il existait en revanche une différence significative en faveur des arthrodèses de poignet d'un point de vue fonctionnel avec une amélioration supérieure du score de Fm proximal (1,9 contre 0,5, p=0,04) et distal (1,3 contre 0,3, p=0,04) et du score de House (1,4 contre 0,8,, p=0,19).

Conclusions: Les résultats des arthrodèses nous ont fait modifier notre technique de stabilisation du poignet car elles présentent plusieurs avantages: absence de conflit avec les tendons extenseurs, pas de nécessité d'ablation de matériel grâce à la technique par plaque , une correction systématique de la correction du poignet avec une lègère extension de 20° par la plaque dorsale, l'absence de perte de correction par lachage des ténodèses, et un gain fonctionnel retentissant à la fois sur la préhension, sur les commandes motrices proximales et distales.

Mots clés : stabilisation poignet, arthrodèse raccourcissante du poignet, ténodèse des radiaux, hygiène, fugl meyer, préhension