Programme

CO54-002

Communication Orale

Marqueurs électrophysiologiques pronostiques de la récupération de l'aphasie vasculaire

Dr Bertrand GLIZEa, Mlle Marie VILLAINa, Pr Igor SIBONa, Pr Jean-Michel MAZAUXa, Pr Patrick DEHAILa, Pr Pierre-Alain JOSEPHa, Pr Dominique GUEHLa

a chu de bordeaux

Introduction :

L’aphasie est la cause principale des troubles de la communication après un AVC. Elle constitue un facteur de mauvais pronostic fonctionnel. Le pronostic individuel de la récupération de l'aphasie reste difficile à établir dès la phase aigue. L’objectif de ce travail était d’étudier si les potentiels évoqués moteurs (PEM) de la main et de l’orbiculaire des lèvres réalisés à la phase aiguë de l’AVC permettaient de prédire la récupération de l’aphasie.

Matériel et méthode :

Cette étude est en cours au CHU de Bordeaux. Tous les patients aphasiques consécutifs ayant présenté un premier AVC unique hémisphérique gauche confirmé à l’imagerie, droitiers, non déments, ont été proposés à l’inclusion. Le PEM a été recueilli après stimulation de M1 du court abducteur du pouce et de l’orbiculaire des lèvres, à droite et à gauche. L’Évaluation du langage effectuée à la phase aiguë était composée de : Language Screening test (LAST) et l'échelle de sévérité de l'aphasie (ASRS) de la Boston Diagnostic Aphasia Examination (BDAE). Trois et six mois après, l'évaluation du langage était composée de : LAST, ASRS et BDAE. La bonne récupération de l'aphasie a été définie comme un score ASRS de 4 ou 5. L’association entre la présence d’un PEM après stimulation et la bonne récupération a été étudiée par Fischer exact tests.

Résultats :

Au cours de notre analyse intermédiaire, 46 patients ont été suivis à 3mois, et 23 à 6mois. La présence d’un PEM au niveau de la main droite (stimulation corticale gauche) était significativement associée à une bonne récupération à 3mois (p=0,003) et à 6mois (p=0,003). La présence d’un PEM au niveau de l’orbiculaire des lèvres droit (stimulation corticale gauche) était significativement associée à la bonne récupération à 3mois (p=0,003) et à 6mois (p=0,011).

Conclusion :

Les PEM de la main et des lèvres permettent de prédire la récupération de l’aphasie. Ceci montre l’importance des systèmes de production dans la récupération du langage, laissant entrevoir une nouvelle approche par rapport au noyau sémantique mis en avant dans les anciens modèles classiques comme celui de Lichtheim.

Mots clés : potentiel évoqué moteur, TMS, aphasie, pronostic, AVC