Programme

P013

Communication Affichée

Ostéo intégration membre inférieur : Réduction des contraintes mécaniques appliquées à l'aboutement

M. Eric MOLLARET INGÉNIEURa, Dr Marion BERTRAND MARCHANDb

a Clinique St Roch / Dr Marion Bertrand Marchand, b Clinique St Roch

Introduction

L’ostéo intégration améliore la qualité de vie des patients amputés et apporte l' indolence[1].

Contrairement à une emboîture, l’aboutement concentre les contraintes mécaniques. Les patients grands et lourds sont confrontés à des ruptures d’aboutement. Le changement d’un aboutement se fait au bloc opératoire et sous anesthésie générale.

Dans le cas d’un patient en varus / valgus, comment réduire les contraintes mécaniques appliquées à l‘aboutement pour réduire la fréquence de changement de cette pièce critique ?

Matériels et Méthodes

L’étude a porté sur un patient en valgum ostéo intégré depuis janvier 2012 et en bonne santé.

Nous avons évalué en position statique (appui bipodal, sans vitesse ni accélération) les contraintes mécaniques à la jonction aboutement - implant dans le plan frontal selon 3 cas différents :

Prothèse dans l’alignement de l’aboutement

Prothèse dans l’alignement de l’aboutement avec varus dû à une légère déformation plastique de l’aboutement

Prothèse alignée sur la verticale et translatée dans le plan frontal avec une ligne de charge passant par le bas de l’aboutement et la tête fémorale.

Nous avons utilisé une télémétrie, goniomètre, décimètre, logiciel CAO et calculatrice scientifique.

Le troisième cas a été possible grâce à une longueur suffisante du fémur résiduel (amputation tiers inférieur).

Résultats

Pour un patient dont la masse est de 80 Kg et la taille 1,88m, les valeurs des moments mécaniques[2][3], à la jonction aboutement - implant sont :

Cas 1 : 20,8 Nm

Cas 2 : 31,68 Nm

Cas 3 : 2,24 Nm.

Nous constatons entre le cas 1 et cas 3 :

une forte réduction des écoulements au niveau de l’aboutement

une amélioration du schéma de marche

Discussion

Une ligne de charge - dans le plan frontal - passant par le bas de l’aboutement et la tête fémorale permet de diviser par 10 les contraintes mécaniques appliquées à l’aboutement.

Nous pouvons dire qu’un tel réglage physiologique réduit les contraintes et allonge la durée de vie de l’aboutement pour tous les patients.

Cela entraine aussi une baisse de l’anxiété chez le patient.


[1]R.BRANEMARK, J. BAHUAUD, M.BERTRAND (2006)

[2]KAPHINGST et FITZLAFF (1990)

[3]Mécanique points matériels, solides, fluides, JP PEREZ (1995)

Mots clés : ostéo intégration membre inférieur : réduction des contrainte mécanique, aboutement titane OPRA